Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 18 janvier 2015 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     

    D’où vient l’expression « faire le zouave » ?

     

    « Ah, je fais le zouave ? Oser me dire des choses pareilles ! Vous allez me suivre, et je vais vous montrer, moi, de quelle façon je fais le zouave ! ». Les tintinophiles auront rapidement reconnu le professeur Tournesol, dans Objectif Lune. Dans cet album des Aventures de Tintin, le Pr. Tournesol a entrepris de construire une fusée lunaire et compte embarquer ses amis dans son périple. Lorsque le capitaine Haddock, relativement sceptique, dit à Tryphon Tournesol qu’il fait le zouave, ce dernier pique une violente colère qui prend de court tout son entourage. On comprend sa réaction, puisque « faire le zouave » signifie « faire le pitre, l’andouille », mais qu’est-ce qu’un « zouave »… ?

    Étymologiquement, le terme « zouave » vient du berbère « zwawa » ou « zouaoua », qui était le nom d’une tribu kabyle qui fournissait des janissaires à l’Empire ottoman.

    Lors de la prise d’Alger, en 1830, ces soldats entrèrent au service de la France, au sein des unités françaises d’infanterie légère appartenant à l’armée d’Afrique. Ces unités étaient composées de soldats d’origines kabyle et européenne, puis exclusivement européenne en 1842.

    Durant la Seconde Guerre mondiale, de novembre 1942 à mai 1945, à cause du manque d’effectif, les zouaves redeviennent des unités mixtes et recrutent également des musulmans.

    Mais quel est le rapport entre un zouave et le fait de faire le pitre… ?

    Deux hypothèses s’avancent…

    La première affirme que ce corps d’armée réputé imposait une telle rigueur et une telle discipline que les soldats qui le composaient en devenaient idiots.

    La deuxième hypothèse se baserait sur l’uniforme particulier porté par les zouaves. Il était composé d’un pantalon bouffant, de guêtres blanches, d’une longue ceinture (de 3 m !), d’une veste courte, d’une chéchia ornée d’un gland coloré et d’un turban… Cet uniforme assez particulier, qui démarquait les zouaves des autres corps de l’armée française, pourrait les avoir discrédités, se rapprochant plus des costumes de théâtre que des uniformes portés au sein des armées.

     

    Source : Ministère de la défense

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso