Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 1 décembre 2014 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    L’affaire de Joncherey

     

    L’Allemagne déclara la guerre à la France, le 3 août 1914. Or, le 2 août, avant l’ouverture des hostilités, à 18 kilomètres de la frontière, près du petit village de Joncherey (territoire de Belfort), un soldat français tombait sous les balles d’un officier allemand.

    Le caporal Peugeot, du 44e régiment d’infanterie, avait reçu l’ordre d’installer un petit poste sur la route de Paverais. Ayant placé un de ses hommes en sentinelle, il rentra avec les autres dans une maison proche, et, tranquillement, écrivit deux lettres, l’une à un fournisseur, l’autre à ses parents. Il les remit au facteur rural qui passait et se prit à deviser avec deux hommes de corvée qui, de Joncherey, apportaient la soupe au petit poste.

    Il était 9 h45 quand, soudain, la sentinelle crie : « Aux armes ! Voilà les Prussiens ! ». Quatre cavaliers, dont un officier, apparaissaient sur la route.

    Le petit poste, les hommes de corvée avaient sauté sur leurs fusils et accouraient. Le caporal Peugeot fit quelques pas en avant et prit la position du tireur à genoux. Avant qu’il ne pût tirer, l’officier, d’un coup de revolver, le tua.

    Les soldats du petit poste vengèrent aussitôt leur camarade. Le lieutenant allemand, frappé de deux balles, tomba, tandis que les cavaliers qui l’accompagnaient s’enfuyaient au galop.

    Le caporal Peugeot, première victime française de la guerre, était un instituteur. Un monument a été élevé à sa mémoire à l’endroit même où il mourut pour la France.

     

    Pour en savoir plus

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso