•  

     

    Le deuxième combat de Meaux

    D’après « Éphémérides militaires depuis 1792 jusqu’en 1815 » – Louis-Eugène d’Albenas – 1818

     

    Aux combats de Fère-Champenoise (25 mars), les corps des maréchaux Mortier et Marmont ont été enfoncés au moment où ils marchaient pour joindre l’Empereur Napoléon sur Saint-Dizier, et contraints de se replier sur Paris, suivis par toutes les forces des alliés.

    Le général Compans, qui de Sézanne se retirait sur Meaux avec le corps provisoire d’infanterie qu’il commandait, flanqué sur sa droite par le corps volant de cavalerie aux ordres du général Vincent, était poussé par l’armée dite de Silésie, qui s’avançait par les deux routes de Coulommiers et de la Ferté-sous- Jouarre.

    Ayant trouvé un renfort de deux mille hommes à Meaux, ce général résolut de défendre le passage de la Marne, au moins pendant la journée.

    Le général Vincent, posté sur le plateau de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, et secondé par cinq à six cents gardes nationaux des environs, disputa sa position contre le corps russe de Langeron ; mais menacé d’être tourné par celui d’Yorck, il fut contraint de repasser la Marne à Trilport.

    L’ennemi ayant passé cette rivière, repoussa les troupes du général Ledru des Essarts jusque sous Meaux, et pénétra même dans le faubourg de Cornillon, où l’on se fusilla jusqu’à la nuit. Le lendemain, les troupes françaises qui occupaient Meaux l’évacuèrent, poussées par l’ennemi, et se replièrent sur Ville-Parisis où elles eurent encore un engagement, après lequel elles prirent position à Bondi.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso