Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 11 novembre 2013 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     

    Les combats de Saint-Michel et de Segonzano

    D’après « France militaire: histoire des armées françaises de terre et de mer de 1792 à 1833 – Abel Hugo – 1835

     

    Vaubois devait fermer à Davidowich les vallées de l’Adige et de la Brenta. Mais au lieu d’attaquer la gauche de l’ennemi par Segonzano, il partagea ses forces en deux colonnes.

    Guyeux, avec sa brigade, attaqua les Impériaux le 2 novembre, en avant de Lavis, emporta le poste de Saint-Michel malgré leur opiniâtre résistance, leur fit 350 prisonniers et brûla leur pont sur l’Adige.

    Davidowich s’était porté vers Segonzano. Fiorella, poussé à sa rencontre avec une brigade, marcha sur le château de Segonzano, au lieu de débusquer des hauteurs de Bedole les Autrichiens aux ordres de Wukassowich. Celui-ci descendit de Bedole et culbuta la 85e qui attaquait le château.

    Davidowich débouchait en ce moment de la route de Neumarck, il se réunit à son lieutenant, passa le ravin en avant de la Piazza, et s’étendit sur les hauteurs de Sevignano.

    Vaubois, dont cette manœuvre menaçait de déborder la droite, évacua Trente et se retira dans la position de la Pietra et de Besseno, qui domine le défilé de Calliano.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso