• 27 octobre 2013 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     Le 19 octobre 1864 - La bataille de Cedar-Creek dans EPHEMERIDE MILITAIRE la-bataille-de-cedar-creek-150x150

    La bataille de Cedar-Creek

    D’après « Précis de la guerre des États-Unis d’Amérique » – Raymond de Coynart – 1867

     

    Après la bataille de l’Opequan, perdue le 21 septembre, le général Lee avait, malgré sa situation critique, envoyé des renforts au général Early, le 8 octobre.

    Ce dernier avait plus de 23 000 hommes sous ses ordres. Le général Sheridan se retirait lentement sur Strasbourg, en prenant ce qui restait de vivres et de provisions dans la vallée. Les séparatistes le suivaient pas à pas.

    Le 8 octobre, une affaire d’avant-garde, d’abord avantageuse aux confédérés, finit par donner l’avantage aux unionistes qui prirent une partie des bagages, y compris ceux du général Rosser, commandant les troupes du Sud.

    Le général Sheridan s’établit dans une forte position couverte par le Cedar-Creek, appuyant sa droite aux montagnes vers le nord, et sa gauche à la Shenandoah. Il fut appelé à Washington le 17, pendant qu’il se livrait de petits combats aux avant-postes, et le général Early attaqua le 19, à deux heures et demie du matin, la cavalerie des ailes.

    A quatre heures, l’agression devint impétueuse. Le 8e corps fédéral surpris perdit ses canons qui furent tournés contre le 19e, et y mirent le désordre. Le 6e corps soutint cette déroute, et, sous sa protection, les 8e et 19e purent ralentir leur marche.

    A ce moment, le général Sheridan arrivait sur le champ de bataille, ralliait les troupes, reformait leurs lignes, et, par son influence personnelle, changeait en une défaite complète la victoire que le général Early avait déjà annoncée à Richmond.

    Les fédéraux reprirent 18 canons, dont les séparatistes s’étaient emparés, et poursuivirent ceux-ci pendant 10 à 12 kilomètres. Chaque armée avait perdu environ 5 000 hommes.

    Le général Sheridan revint derrière le Cedar-Creek ; les confédérés s’établirent entre New-Market et Mont-Jackson. Peu à peu, les troupes du Sud allèrent rejoindre l’armée principale à Richmond, et le général Early n’eut plus qu’un corps d’observation sous ses ordres ; le 6e corps fédéral retourna sur le James.

    Des partisans à cheval continuèrent à se battre dans la Virginie occidentale avec des avantages alternatifs, et principalement pour être maîtres des salines d’Abington.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso