Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 21 septembre 2013 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     Le 16 septembre 1869 - Les combats de Louga dans EPHEMERIDE MILITAIRE les-combats-de-louga-150x150

     

    Les combats de Louga

    D’après « Le Sénégal : sa conquête et son organisation (1364-1925) / Alexis Camille Sabatié – 1925

     

    A la, suite du combat de Mékhé, Lat Dior, à qui venait de se rallier le Saniakhor oriental avec Bonbakar Fait, remonta vers le Nord, pour forcer le M’Baouar et le Serigne à se joindre à lui, mais il rentrait bientôt dans le Cayor avec des forces plus nombreuses. A la fin du mois d’août, il était signalé aux environs de Louga et de N’Diagne, où nous avions un poste alors bloqué par les indigènes insurgés.

    Une deuxième colonne sous les ordres du lieutenant-colonel Le Camus, quitta Saint-Louis, le 11 septembre, pour aller dégager ce poste.

    Elle était composée de 350 hommes d’infanterie, 62 spahis, 2 pièces d’artillerie et d’un convoi de 200 chameaux et 100 mulets chargés de vivres et de munitions de guette.

    Cette colonne arriva le 15, près de Louga, où l’ennemi semblait vouloir lui disputer le passage.

    Une reconnaissance de 150 hommes, sous les ordres du capitaine d’état-major Bois, envoyée pour reconnaître les positions de Lat Dior, fut assaillie à la sortie du village de Louga, par une fusillade si violente qu’elle eut 80 tués, y compris le capitaine Salmont, qui les commandait.

    Encouragé par cet échec qu’il nous avait fait subir par surprise, Lat Dior, dans la nuit du 15 au 16, vint inquiéter le camp par de fortes décharges de mousqueterie et le lendemain à six heures, dès qu’il vit la colonne se mettre en marche, il voulut l’attaquer de trois côtés à la fois.

    Le Lieutenant-colonel Le Camus, forma sa troupe en carré autour du convoi et se dirigea sur Louga. Le carré entouré bientôt par plus de 7 000 ennemis continua sa marche en faisant feu des 4 faces.

    Pendant 3 heures et demie, il résista à toutes les charges des cavaliers de Lat Dior et aux assauts furieux de ses fantassins, qui venaient se faire tuer sur les pointes de nos baïonnettes. Enfin, on atteignit Louga dont, on s’empara.

    Lat Dior, qui avait perdu dans ce combat le dixième de son effectif, s’enfuit en abandonnant plus de 700 cadavres sur le terrain et en emmenant un plus grand nombre de blessés.

    La colonne n’avait eu que 25 hommes mis hors de combat.

    Le 18, elle ravitaillait le poste de N’Diagne et rentrait à Saint-Louis le 28. La victoire de Louga, vengeait l’échec de Mékhé et rétablissait notre prestige parmi les populations.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso