Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 5 septembre 2013 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Le combat de Sambirano (Madagascar)

    D’après « Les hauts faits de l’armée coloniale » – F. Bertout de Solières – 1912

     

    Pendant que l’amiral Miot préparait une grande colonne destinée à s’emparer des lignes de Farafate, en 1885, le capitaine Pennequin, commandant le poste d’Amboudimadirou, apprend que les Hovas venaient d’incendier et de piller le village de Zougoa, situé à 24 kilomètres.

    Aussitôt, avec 70 hommes de la compagnie sakalave et 50 hommes d’infanterie de marine, Pennequin part à la poursuite des ennemis.

    Lorsqu’à 4 heures et demie, il arrive au village, il ne trouve plus que des ruines fumantes et de nombreux cadavres. Les Hovas, au nombre d’un millier, avec de l’artillerie, se sont enfuis dans la direction de la vallée de Sambirano.

    Mais la nuit étant venue, nos soldats campent sur place.

    Le lendemain matin, 27 août 1885, la petite colonne se remet en marche à la recherche des pillards. Ceux-ci sont signalés sur les collines avoisinantes et, vers 8 heures du matin, quelques feux de salve leur sont envoyés.

    Les Hovas mettent aussitôt leurs pièces en batterie et ripostent par une vive fusillade. Leur tir est ajusté, aussi fait-il dans nos rangs de nombreuses victimes.

    Dès le commencement de l’action, le sergent Hein est tué, le lieutenant Valette et huit hommes sont grièvement blessés.

    Le capitaine Pennequin fait transporter tous les blessés en arrière, puis ordonne une retraite rendue nécessaire. Les Hovas, croyant à une fuite, se précipitent, descendant les pentes des hauteurs et se jettent en courant sur les Français.

    Pennequin, gardant son sang-froid, fait former le carré, agenouiller ses hommes et mettre la baïonnette au bout du canon. Les ennemis sont brisés par cette muraille de fer et finalement rejetés en désordre dans les bas-fonds.

    Cette défaite se change bientôt en déroute et les Hovas disparaissent de tous les côtés. Nous avions malheureusement à déplorer de nouveaux blessés et parmi eux le capitaine Pennequin, frappé un des premiers.

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso