• 30 janvier 2013 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Le combat de Calliano et la prise de Trente

    D’après « Éphémérides militaires depuis 1792 jusqu’en 1815 » – Louis Eugène d’Albenas – 1820

     

    Après la bataille de Rivoli (14 janvier), le général Joubert poursuivit les Autrichiens, qui se retiraient sur Trente, capitale du Tirol.

    Le général autrichien Laudon, connaissant l’importance du défilé de Calliano qui couvraitTrente, l’avait fait fortement occuper. Mais les Français n’avaient point oublié la glorieuse attaque de ce passage, quand, pour la première fois, ils pénétrèrent dans le Tirol. Ce souvenir encore récent redoubla leur ardeur.

    Joubert envoya le général Belliard tourner la gauche de l’ennemi, tandis que le général Vial, marchant sur la rive droite de l’Adige, poussait les Autrichiens devant lui et ramassait les traîneurs.

    L’ennemi résista quelque temps, mais le général Belliard ayant débordé leur gauche et les attaquant alors à revers, décida leur retraite après une perte de cinq cents hommes, dont trois cents prisonniers.

    Les Français entrèrent dans la ville de Trente, où ils trouvèrent trois mille blessés que les Autrichiens n’avaient pu évacuer, et qu’ils ne purent que recommander à l’humanité des vainqueurs.

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso