Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 24 octobre 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

    Le 23 octobre 1942 – La bataille d'El Himeimat dans EPHEMERIDE MILITAIRE 13dble-150x150

     

    La participation française à la bataille d’El Alamein

     

    En octobre 1942, le général Montgomery accueille dans le dispositif de la 8e armée les Français libres : les 1ère et 2e brigade française libre (BFL) font mouvement vers El Alamein. Montgomery veut percer les défenses germano-italiennes par une attaque massive de l’infanterie au nord, et une action de diversion au sud, dans le secteur du massif de l’Himeimat qui surplombe le champ de bataille. Malgré les objections du général Koenig, la 1ère BFL est chargée de cette opération.

    Dans la nuit du 23 au 24 octobre, après une longue marche d’approche, la 13e demi-brigade de Légion étrangère (DBLE), commandée par le lieutenant-colonel Amilakvari, attaque l’Himeimat.

    Vers 2 h, le 1er bataillon de Légion étrangère (BLE) se lance à l’assaut. Les combats sont particulièrement difficiles face aux parachutistes italiens de la division Folgore appuyés par l’artillerie et les blindés allemands.

    À 6 h, le 2e BLE attaque à son tour. Le 1er BLE est soumis à un violent tir d’artillerie, tandis qu’une contre-attaque des chars allemands entraîne le repli des légionnaires du 2e bataillon.

    Vers 8 h, venant de l’ouest, un groupement blindé est lancé contre le 1er BLE. À 9 h 25, Amilakvari est obligé de donner l’ordre de repli. Fermant la marche au milieu des champs de mines, le lieutenant-colonel Amilakvari est mortellement blessé à la tête par un éclat d’obus.

    Epuisés par les combats de la nuit, les Français libres rejoignent le Qor El Laban au début de l’après-midi. Le bilan des pertes françaises s’élève 23 tués dont 2 officiers et 100 blessés dont 8 officiers.

     

    Sources de l’article 

    Pour en savoir plus 

     

  • One Response à “Le 23 octobre 1942 – La bataille d’El Himeimat”

    • David Zambon on 22 juillet 2014

      Le sacrifice de la 13 DBLE doit en effet être rappelé.
      Je suis allé sur place en 2013, à Naqb Rala, sur les marges de la dépression de Qattara, et la partie était fort difficile, à la fois contre les éléments (une crête difficile à attaquer) et l’ennemi (la division Folgore, composée de paras motivés et très bien entraînés).
      Mais vous vous trompez en affirmant que la Folgore était soutenue par de l’artillerie et des blindés allemands.
      L’artillerie était italienne (division Pavia) et les automitrailleuses allemandes n’ont pointé leur nez qu’au petit matin, alors que les légionnaires battaient déjà en retraite.
      Cordialement.

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso