Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 11 septembre 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     Le 10 septembre 1914 – La bataille de la Vaux-Marie dans EPHEMERIDE MILITAIRE Ruine-de-la-ferme-Vaux-Marie-150x150Monument-de-la-Ferme-Vaux-Marie-150x150 dans GUERRE 1914 - 1918Cor-monument-de-la-ferme-Vaux-Marie-150x150

    La bataille de la Vaux-Marie
    La Sidi-Brahim du Barrois

    D’après « La voix du combattant » – 9 septembre 1933

    La bataille de Rembercourt et la Vaux-Marie fut, en 1914, un des épisodes les plus glorieux et des plus tragiques de la victoire de la Marne.

    Le Kronprinz avait fait le projet d’encercler Verdun par le sud en laissant à des divisions de réserve le soin d’assiéger la forteresse, de pousser devant lui l’armée française sur Bar-le-Duc et Joinville, pendant que von Kluk ferait tomber Paris. A l’est de Verdun, le petit fort de Troyon, et à l’ouest la résistance héroïque de 3 corps d’armée annihilèrent les desseins de l’héritier impérial, qui dut bientôt battre en retraite.

    Mais sur un front de 50 kilomètres, cent communes meusiennes, appartenant à six cantons différents étaient détruites, et des milliers de morts jonchaient le champ de bataille.

    Quatre mille cadavres français ont été recueillis dans le cimetière militaire de Rembercourt-aux-Pots.

     

    D’après « Historique du 29e bataillon de chasseurs à pied pendant la guerre 1914-1918 »

    Après avoir franchi la Meuse le 26 août en avoir assuré la surveillance, le bataillon arrive le 6 septembre à Erizé-la-Grande.

    Le 7 septembre, le bataillon attaque la station de Rembercourt, la ferme de la Vaux-Marie à 16 heures. A 18 h 30, les objectifs sont atteints et le bataillon s’installe le long de la voie ferrée où, pendant deux jours, les 8 et 9, il s’organise en dépit des tirs de l’artillerie ennemie.

    Attaqué dans la nuit du 9 au 10, le bataillon par une résistance acharnée, brise les élans de l’adversaire qui, le 10 au matin, revient à la charge sans plus de succès. Mais les munitions diminuent et les effectifs fondent.

    C’est alors que le commandant Renouard, atteint de deux balles, ordonne la retraite. Le soir, au signal Belrain, le lieutenant Itier, commandant provisoirement le bataillon, parvient à rassembler 650 hommes et 4 officiers, seuls survivants valides des 1400 hommes qui avaient combattu trois jours sur la ligne Rembercourt-Vaux-Marie.

    Le lendemain, le commandant Zerbini prenait le commandement du bataillon.

     

    Pour en savoir plus 

     

  • 10 commentaires à “Le 10 septembre 1914 – La bataille de la Vaux-Marie”

    • Christian Roussy on 15 juin 2014

      Mon grand-père François, au 106e RI, a été blessé à la jambe droite le 10 septembre à Rembercourt.
      Il a ensuite été réformé. Il a reçu la croix de guerre.
      La ville de Lagny sur marne organise une exposition sur cette guerre en novembre prochain.
      Des documents et objets de mon grand-père seront exposés à la bibliothèque.

      • laudet on 20 avril 2015

        bonjour

        nous faisons des recherches sur les morts de notre commune ;
        je m’aperçois que votre g père est blessé le 10/09/1914, or nous recherchons des documents sur un soldat du 106e mort ce même jour à vaux marie REMBERCOURT
        auriez vous des doc ou photos de soldats du 106e ou des informations.

        merci de votre réponse
        Groupe recherche 14-18 de st martin d’ablois marne

    • Gruyer on 28 août 2014

      Mon grand-père, Auguste Guéry, sapeur au 9ème génie, a été tué le 7 septembre à La Vaux-Marie avec un officier et une dizaine de camarades.
      Il avait 24 ans, était père d’une fille (ma maman) et ma grand-mère attendait la deuxième, née en janvier 1915.
      Nous nous réunissons en famille ce 7 septembre sur le lieu de ce drame et sur sa tombe à Rembercourt.
      Il a eu la « chance » d’être identifié grâce à son alliance.
      Les corps n’ont été retrouvés qu’en 1919.

      .

    • Jules Lesourd on 3 septembre 2014

      Terribles combats, de nuit le 10 septembre 1914.
      Mon grand-oncle, Auguste AUBIN du 106° régiment d’Infanterie y décède suites blessures le 16 septembre à l’age de 29 ans et repose depuis dans l’un des ossuaires du cimetière militaire de REMBERCOURT.
      Quelques temps après, le 22 septembre 1914, son frère, Louis AUBIN, mon grand-père du 67° régiment d’Infanterie est fait prisonnier à la tranchée de CALONNE (Saint-Rémy la CALONNE), proche des lieux ou Henri Alban FOURNIER est tué avec 20 autres du 288° régiment d’Infanterie.

    • Barre on 23 mars 2016

      Jules Barré, mon grand-père(adjudant au 304°régiment d’Infanterie, a été haché avec la moitié de son régiment le 07 septembre 1914,épisode moins glorieux que le 10 septembre 1914, c’était le temps des 25000 morts quotidiens.

    • Emmanuel Domingues on 24 juillet 2016

      Bonjour,
      J’ai trouvé dans les années 80. la plaque d’identité d’un soldat qui a participé à la bataille de : « La vaux Marie », une ferme à proximité de « Rembercourt au pot » dans la Meuse, début septembre 1914. Je souhaiterai pouvoir avoir des renseignements sur son régiment et pouvoir éventuellement rencontrer sa famille afin de lui rendre sa plaque.
      Voici son nom: Terrade Henri Matricule: 2464, Marseille 1914.
      Pourriez-vous m’aider ?
      Très cordialement,
      Domingues Emmanuel.

      • Blandine on 14 mai 2017

        Bonjour Emmanuel,

        Avez-vous réussi à obtenir des informations sur le soldat TERRADE ?

        Cordialement.

        Blandine

    • Gastaud on 15 février 2018

      Bonjour, mon arrière-ar-grand-père Mathieu Fassi du 311e Régiment d’Infanterie est mort lors de cette sanglante attaque de la nuit du 9 au 10/09/1914. Son corps est retrouvé le 23/09/1914 avec 9 de ses camarades. Ses effets personnels ont été rendu à la famille mais pourtant, il n’est présent dans aucune sépultures de guerre. Nous sommes à sa recherche depuis 3 générations, mais impossible de savoir ce que l’unité d’identification a fait de son cadavre. Ses 9 amis n’ont apparemment pas non plus de sépulture connue.
      Quelqu’un pourrait-il m’aider ?

    • Gastaud on 15 février 2018

      Mathieu Fassi est mort à Séraucourt (Beausite, 55), probablement aux alentours du Bois de Chanot.

    • Laffez Philippe on 14 novembre 2018

      Un cousin de mon arrière grand père (lui aussi mobilisé dans la territoriale car trop vieux), Alexis Leon ROUSSEL, du 304e RI a été tué ce 7 septembre. Le livre de marche du régiment fait état de 31 hommes troupe tués, 9 sous officiers et 13 officiers tués ce jour là, de 21 sous officiers et 202 hommes de troupe blessés, et de 2 sous officiers et 643 hommes de troupe disparus. Ce jour là, ce régiment a beaucoup souffert… (l’effectif au déut de la campagne,le 9 août, était de 2063 hommes (2892), sous officiers (132) et officiers (39)

      Les morts furent enterrés dans les jours suivants dans des fosses communes

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso