Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 19 août 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    L’opération Jubilee

     

    Pendant l’hiver 1941/1942, les troupes russes subissent de sérieux revers. Staline demande alors aux Alliés d’ouvrir un second front à l’Ouest afin d’obliger les Allemands à dégarnir le front Est de plusieurs divisions. Or à cette époque, les alliés ne sont pas en mesure de procéder à l’invasion de l’Europe, même si le 07 décembre 1941, les Japonais attaquant la base américaine de Pearl-Harbourg incitent les Etats-Unis à entrer en guerre contre l’Axe.

    En attendant que l’énorme production industrielle de guerre américaine soit efficace, Churchill qui a été à l’origine des « Opérations Combinées », baptisées « Commandos » émit l’idée de procéder à une répétition de débarquement sur un port français avec pour objectifs de détruire les défenses militaires allemandes et secteurs sensibles, de rapporter renseignements, documents et matériels et, si possible, des prisonniers.

    Auparavant, certaines opérations « Commandos » eurent lieu avec succès (sauf celle de Guernesey) telles qu’aux îles Lofoten (Norvège), à St Nazaire, Bruneval. Forts de cette expérience, les Alliés pensèrent qu’un Raid de même envergure, serait réalisable, et en même temps « ménagerait » Staline en lui prouvant que l’ouverture d’un second front à l’ouest est pour le moins prématurée.

    C’est ainsi que Dieppe sera choisi car possédant un port en eau profonde, une grande plage et à une distance raisonnable conciliant les problèmes de transports maritimes et la couverture aérienne.

     

    Au départ de cette « Opération », 13000 personnels seront concernés. 6000 participeront effectivement au Raid, dont 5000 Canadiens (qui piétinent depuis deux ans en Grande-Bretagne).

    L’ensemble du dispositif rassemble une force navale de près de 250 navires de tous formats, une force aérienne de 864 appareils et une cinquantaine de chars.

    Ce Raid concernera cinq sites, dont Dieppe, sur un front de 16 Kms depuis Berneval à l’Est et Quiberville/Mer à l’Ouest de Dieppe.

     

    Après 9 heures de combat, les pertes seront très lourdes, notamment lors du rembarquement.
    - 1197 tués. Près de 2000 Prisonniers.
    - 34 navires perdus dont 1 Destroyer. 
    106 Avions abattus. 28 Chars détruits (la 2ème vague est restée sur rade).

    Les forces allemandes auront 591 tués et 48 Avions détruits.

    Parmi la population dieppoise, il sera dénombré 48 tués.

     

    Pour les Canadiens qui perdirent à eux seuls 913 des leurs (y compris 6 pilotes), cette opération se terminait en tragédie en particulier sur la plage de Puys (plage bleue pour le Raid) à l’Est immédiat de Dieppe.

     

    Pour en savoir beaucoup plus Memorial du 19 août 1942 – Association Jubilee – Dieppe

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso