• 13 août 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Les combats de la Venta del Baúl et de Baza

    D’après « histoire des armées françaises de terre et de mer » – Abel Hugo – 1837

     

    La régence de Cadix venait de nommer le général Blacke commandant supérieur de l’armée de Murcie. Le nouveau général, débarqué à Guadix le 12 juillet, en partit bienôt avec quelques troupes d’élite pour se rendre à Ahneria, d’où il alla rejoindre l’armée espagole, alors campée et retranchée à la Venta del Baú, à quinze lieues de Grenade.

    Pour remplir les intentions du duc de Dalmatie, qui avait résolu de chasser les Espagnols de cette position et de dégager entièrement le royaume de Grenade. Le général Godinot partit dans la nuit du 6 au 7 août, de Jaen et d’Ubeda, afin de purger le pays des bandes qui l’infestaient et de marcher sur Baza. Sa colonne avait l’ordre de culbuter la droite de l’armée ennemie, postée à Pozalcon et défendant le passage de la rivière Barbato. Cela fait, le général Godinot devait se porter sur les derrières du camp de la Venta del Baúl, tandis que le maréchal attaquerait de front cette position avec les troupes du 4e corps et la cavalerie de réserve.

    Le maréchal Soult partit, le 8 août, au matin, de Grenade et se dirigea par Diesma et Guadix. Le lendemain, son avant-garde s’établit devant le camp espagnol. Voulant donner au général Godinot le temps d’achever son mouvement et dissimuler ses forces à l’ennemi, le duc de Dalmatie se borna à une fausse attaque et à quelques démonstrations pour retenir les Espagnols dans leur camp pendant toute la journée.

    Venta del Baúl présente une très belle et très forte position. Elle est couverte par un ravin profond, large et d’un difficile accès. Mais le maréchal y avait fait reconnaître un passage par lequel il se proposait d’aborder les Espagnols le lendemain à la pointe du jour.

    Malheureusement, ses bonnes dispositions échouèrent par la faiblesse du général Godinot, faiblesse qui avait déjà été si fatale à la bataille d’Albuera.

    Le général Godinot avait rencontré, au passage du Rio-Guadiana-el-Menor et à Quesada, plusieurs partis de guérillas, et les avait battus. Il joignit la bande du général Quadra à Pozalcon, et la força à une prompte retraite. Arrivé sur les bords du Rio-Guadalentia, il y rencontra une colonne que le général Blacke envoyait au secours du général Quadra, et qu’il poussa jusqu’au Rio-Barbato. Alors, quoiqu’on fût à quatre lieues de la Venta del Baúl, la fumée de la canonnade engagée sur ce point se laissa apercevoir.

    Le colonel Rémond, qui commandait l’avant-garde du général Godinot, attaqua, avec ses compagnies de voltigeurs, les gardes wallonnes chargés de défendre le passage de la rivière, et soutenu par un bataillon du 16e d’infanterie légère, il les obligea à la retraite. Quelques officiers de l’avant-garde qui, se trouvant seuls montés, devançaient de beaucoup les fantassins à leurs ordres, se mirent à la poursuite des fuyards, et, dans l’espace d’une lieue et demie, ramassèrent et firent prisonniers, plus de 600 gardes wallonnes. L’avant-garde arriva ainsi à une demi-lieue et en vue de Baza.

    Plusieurs fois le général Godinot avait envoyé au commandant de son avant-garde l’ordre de suspendre sa poursuite. Mais le colonel Rémond, emporté par l’ardeur de ses soldats, n’avait pu s’arrêter qu’à la distance que nous venons de dire.

    Au lieu d’entrer dans Baza, où le quartier général de l’armée espagnole était dans le plus grand désordre, le général Godinot se borna à placer en observation devant cette ville un poste de cavalerie. L’ennemi, qui n’avait pas d’autre débouché pour son artillerie, profita de cette faute du général français. Une épaisse poussière annonça, au point du jour, le passage des troupes espagnoles. Mais il était trop tard pour les couper. Le mouvement de la colonne Godinot avait fait deviner au général Blacke les intentions du maréchal, et reconnaissant le danger de sa position, il avait, dans la nuit du 9 au 10 août, fait sa retraite, à travers Baza, sur la frontière de Murcie.

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso