Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 1 juillet 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

    Le 27 juin 1693 - La bataille de Lagos dans EPHEMERIDE MILITAIRE la-bataille-de-Lagos-150x150

    La bataille de Lagos

    D’après « Essai sur l’histoire de la tactique navale et des évolutions de mer » – Charles Ernest Lullier – 1867

     

    Le maréchal de Tourville avait 71 vaisseaux et plusieurs frégates et brûlots. Son but était d’enlever une grande flotte anglo-hollandaise en destination de Cadix, de l’Italie et de Smyrne, convoyée par 27 vaisseaux de guerre anglais que commandait le chevalier Rook.

    Le 27 juin, Tourville aperçut les ennemis et leur fit appuyer la chasse par ses meilleurs voiliers qui joignirent leur arrière-garde à l’entrée de la nuit. Ils la canonnèrent pendant une heure et s’emparèrent de 2 vaisseaux hollandais. La nuit fut employée à gagner le vent, et les vaisseaux légers parvinrent à enfermer près de la moitié de la flotte ennemie entre eux et la terre. Le 28 au matin, l’armée formait un demi-cercle autour d’une partie de l’armée ennemie. Tous les navires qui se trouvèrent ainsi cernés se brûlèrent eux-mêmes ou se firent sauter.

    Le chevalier essaya, pendant quelque temps, de protéger son convoi. Mais voyant qu’il ne pouvait résister à des forces si supérieures, il força de voiles pour retourner en Angleterre, après avoir perdu 4 vaisseaux, pris ou brûlés.

    Tourville prit 27 navires de la flotte convoyée et en brûla 45. Les autres se réfugièrent dans les ports espagnols voisins, mais ils y furent suivis. Le chevalier de Coëtlogon alla, avec 8 vaisseaux et 8 galiotes, sous les canons mêmes du vieux Gibraltar, brûler ou couler à fond 5 vaisseaux anglais de 36 à 50 canons.

    Les alliés perdirent plus de 80 bâtiments dans cette expédition, et l’on estime à 36 millions le dommage qui en résulta pour eux.

    Cette bataille, une des plus importantes du règne de Louis XIV, n’offre encore aucun enseignement au point de vue de l’art. Ce fut moins d’ailleurs une bataille qu’une destruction de matériel. Le chevalier Rook savait que Tourville, qui avait attaqué à la Hogue avec des forces deux fois inférieures à celles des alliés, ne lâcherait pas prise avec des forces deux fois supérieures aux siennes, qu’il serait irrésistible ; il ne songea donc qu’à sauver ses vaisseaux.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso