Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 26 avril 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Le 25 avril 1939 - Le « centre d’accueil » de Gurs dans EPHEMERIDE MILITAIRE Camp-de-Gurs-150x150

     

    Le « centre d’accueil » de Gurs est jugé opérationnel

     

    Le général Ménard, qui commandait auparavant la 17e région militaire à Toulouse, a été nommé en février 1939 pour reprendre en main la situation qui avait échappé aux autorités civiles après l’arrivée de plus d’un demi-million de réfugiés républicains espagnols.
    Il porte le titre de « Chargé de mission responsable de la coordination de l’ensemble des mesures concernant l’accueil des réfugiés espagnols ». Il restera le responsable des camps jusqu’au 1er novembre 1940.

    Pour mettre un terme à la misère des réfugiés parqués dans un premier temps derrière les barbelés sur les plages de la Méditerranée, l’équipe du général Ménard prévoit la création de nouveaux camps situés plus à l’intérieur du territoire et destinés chacun à une catégorie particulière de personnes. Gurs (Basses-Pyrénées) sera réservé aux Basques et aux anciens des Brigades Internationales.

    Le camp de Gurs est bâti en 42 jours. Le 25 avril 1939, il est livré aux autorités militaires, mais les premiers réfugiés (980 Basques Espagnols) étaient arrivés le 5 avril.

    Le camp connaitra différentes périodes :
    - la période espagnole (internement de Basques, aviateurs, volontaires des brigades internationales)
    - les indésirables de 1940 (internement d’Espagnols et Basques, femmes, « politiques » français)
    - la période du régime de Vichy (internement de Juifs)
    - la période 1944-1945 (après la libération, Gurs sert de lieu de détention pour des collaborateurs et des prisonniers allemands).

    Fermé le 31 décembre 1945, le site de Gurs est radicalement transformé dès 1946 avec la vente et la destruction des baraques, puis la plantation d’une forêt qui tente de rejeter dans l’oubli, l’histoire d’un camp administré par les autorités françaises du premier au dernier jour de son existence.

     

    Pour plus de renseignements sur le camp de Gurs :
    Chemins de mémoire et surtout Amicale du camp de Gurs

     

     

     

  • One Response à “Le 25 avril 1939 – Le « centre d’accueil » de Gurs”

    • 1011 on 8 novembre 2018

      N’oublions pas aussi les camps français premier jalon vers les camps nazis ! Plasticienne engagée, j’ai réalisé une série de photographies brodées intitulée « Lettres mortes » sur la rafle du Vel ‘hiv. Ainsi qu’une importante série sur les camps d’internement français, dont Gurs. C’est un sujet totalement méconnu, voire occulté par les français en général. L’art peut-il donner ou redonner la mémoire ?

      Cette série fut exposée à deux reprises à Chambéry, Villard-Bonnot et à Uriage et j’espérerais cette oeuvre dans un lieu de mémoire.

      > A découvrir: https://1011-art.blogspot.fr/p/lettre.html
      > Mais aussi : https://1011-art.blogspot.fr/p/enfant-de-parents.html

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso