Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 26 février 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     Le 23 février 1654 - La capitulation de Belfort dans EPHEMERIDE MILITAIRE La-capitulation-de-Belfort-150x150

    La capitulation du gouverneur de Belfort

     

    Belfort, qui doit son origine à son château connu depuis le commencement du XIIIe siècle, était au XIVe siècle une seigneurie appartenant aux comtes de Montbéliard. Réunie plus tard au comté de Ferrette, elle passa à la maison d’Autriche, qui l’engagea, en 1555, à la maison de Morimont. L’Autriche rentra dans ses droits en 1603, posséda ce domaine jusqu’en 1648, époque où il passa à la France par le traité de Munster.

    Pendant la guerre de trente ans, Belfort fut prise plusieurs fois, en 1631, par le Rheingraf Otton, général des troupes suédoises en Alsace. Les troupes catholiques d’Espagne et d’Italie, sous le commandement du duc de Feria, s’en emparèrent en 1633. Après la défaite des impériaux à Thann (1634), les Suédois entrèrent de nouveau dans Belfort.

    Le comte de la Suze en prit possession, en 1636, au nom du roi de France Louis XIII, et en fut nommé gouverneur. Mais il s’était rendu coupable d’une trahison pendant la minorité de Louis XIV. Il s’était rangé dans le parti de la Fronde, décidé qu’il était à résister, même par les armes, à Louis XIV, dans la position qui lui avait été faite par le monarque précédent.

    Aussi, dès la fin de l’année 1651, on entrevit que Belfort serait l’objet d’un nouveau siége pour réduire à l’obéissance son gouverneur.

    Le 18 janvier 1652, les habitants des environs de Delle et de Belfort se réfugient en toute hâte à Montbéliard, et l’émigration continua en février et mars, car malgré la résistance que le comte de La Suze opposait, notamment le 22 avril, à Cernay, au comte de Rosen, les campagnards voyaient l’orage s’amonceler sur le pays.

    A la fin du mois d’octobre, Belfort commençait à être cerné par le maréchal La Ferté qui avait mission de faire le siège de la forteresse. Le 14 décembre, Louis XIV en donna avis au comte de Montbéliard et, le 16, tous ceux de Belfort à qui il fut permis de sortir de la place se réfugièrent à Montbéliard où se trouvaient déjà beaucoup de personnes des environs, avec du blé et du bétail en grande quantité.

    Le 20 décembre, le siège fut formé et, dès le 23, les villages occupés par les assiégeants étaient abandonnés et livrés à leur discrétion. Le 3 janvier 1654, la première batterie contre le château était faite, et le 22 janvier commencèrent les premiers pourparlers d’accommodement entre l’assiégé et l’assiégeant, pourparlers qui n’aboutirent pas. L’attaque et la défense continuèrent jusqu’au 23 février, jour auquel le château se rendit.

    En mémoire de cet événement, il fut frappé à Paris une médaille représentant l’Alsace et la Lorraine, avec cette légende : Alsatiœ et Lotharingiœ quies. Au bas : Belfortum captum MDCLIV. Au mois d’avril, l’armée assiégeante quitte Belfort où le comte Carl est établi gouverneur avec une garnison de cent cinquante hommes.

    C’est ainsi que le comte de La Suze fut évincé de ses terres et que, par lettres patentes du mois de décembre 1659, Louis XIV accorda au duc de Mazarin, son ministre, toutes les terres patrimoniales de la maison d’Autriche qui devinrent un comté, avec Belfort pour chef-lieu.

    Les héritiers du cardinal restèrent en possession de cette seigneurie jusqu’à la révolution.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso