Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 19 février 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

    Adjudant-chef Roger JEDOR dans A NOS ANCIENS Adjudant-chef-Roger-Redor-150x150Insigne-93°promotion-150x150 dans A NOS ANCIENS

     

    Roger Jedor est né le 9 avril 1907 à Nonhigny, petit village de Lorraine en Meurthe et Moselle.

    En 1918, il a 11 ans et a été le témoin de quatre années de guerre.

    Le 7 avril 1925, il s’engage au titre du 10° Bataillon de Chasseurs à Pied où il servira jusqu’à sa mort.

    Le 10° Bataillon, créé en 1840 par le duc d’Orléans, fut commandé par Mac Mahon dès sa création.
    Il arrive au terme d’un siècle de gloire.
    Parmi ses hauts faits, il est à retenir : la prise du drapeau du régiment autrichien prince Wassa à Solférino par le sergent Garnier.
    Depuis ce jour, le drapeau des Chasseurs porte la croix de la Légion d’Honneur.
    Pour lire l’historique du 10°Bataillon de Chasseurs à Pied.

    Roger Jedor rejoint le bataillon à Saverne prêt à « Faire  face toujours ».
    Son dynamisme, son moral lui permettent d’être nommé sergent le 10 mai 1927. Le 25 mars 1930, il est nommé sergent-chef, il a 23 ans.
    Il obtient son brevet de chef de section le 4 janvier 1936, puis est nommé adjudant le 1°février de l’année suivante. A 30 ans, il est chef de section.
    Dans la paix, il aura de grandes satisfactions, dans la guerre, il s’accomplira.
    Apprécié de tous, il est nommé adjudant-chef le 1°avril 1939.

    Outre-Rhin, l’Allemagne prépare la guerre, le 10 mai 1940, la Wehrmacht franchit franchit nos frontières.

    Le 22 mai, le 10°Bataillon est à Blarégnies en Belgique. Il va ajouter là, une nouvelle page de gloire à la légende des Chasseurs.
    Le 23 mai, à quatre heures, l’adjudant-chef Jedor est blessé à Blarégnies au cours d’une tentative de passage en force. A onze heures, au cours de l’assaut final, il est mortellement atteint.

    Il est cité à l’ordre à l’ordre de l’armée :
    « Chef de section de grande valeur et d’un moral élevé, a donné le 23 mai 1940 à Blarégnies le plus bel exemple de l’esprit de sacrifice. Grièvement blessé au cours de l’attaque qu’il menait avec vigueur contre un ennemi très supérieur en nombre et en matériel, s’est élancé quelques heures plus tard à l’assaut, en la tête de ses hommes.
    Est tombé mortellement atteint sur la position qu’il avait acquise. »

    La médaille militaire et la légion d’honneur lui seront attribuées à titre posthume, il est titulaire de la croix de guerre 39/45 avec palme.

    L’adjudant-chef Roger Jedor est le parrain de la 93°promotion de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’Active.

  • 4 commentaires à “Adjudant-chef Roger JEDOR”

    • J.Thuret on 18 octobre 2014

      Bonjour,
      Dans un courrier adressé au colonel CARLIER (service historique) le 14/11/1945, mon père a été blessé et fait prisonnier à Blaregnies.
      Il a écrit au sujet de sa journée du 23 mai :  » Vers 22 h le service sanitaire allemand est venu nous chercher, et nous a hospitalisé dans une école à Mons, où l’Adjudant-chef JEDOR est mort vers 4 h. »

    • Serge Bouzi on 4 janvier 2015

      Ancien ESO de Saint Maixent (112°section)
      Meilleurs vœux à tous.

      • Philippe Champs on 16 février 2015

        A l’attention de Serge Bouzi,
        Je t’invite à rejoindre le groupe FB de la promo qui se nomme Promotion ADC JEDOR (ENSOA 93°.
        Nous sommes déjà plus de quarante à y être
        Cordialement

    • cesari on 18 août 2016

      En ces temps troublés, un des 2 corses de la 93 faustin cesari, apporte tout son soutien à mes anciens camarades français de la promotion a/c jedor.

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso