Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 30 janvier 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     Le 30 janvier 1945 - Le naufrage du « Wilhelm-Gustloff » dans EPHEMERIDE MILITAIRE Wilhelm-Gustloff-150x150

     

    Le naufrage du « Wilhelm-Gustloff »

     

    Début 1945, la progression des troupes soviétiques et la défaite de l’Allemagne semblent inéluctables. La Prusse orientale accueille de nombreux civils et militaires fuyant l’offensive de l’Armée rouge.

    Dans le cadre de l’opération Hannibal employant quatre grands navires de transport pour évacuer la population, plusieurs milliers de personnes prennent place à bord du Wilhelm Gustloff qui lève l’ancre au matin du 30 janvier 1945, dans l’espoir de rejoindre les ports de Flensburg et de Kiel, encore libres de toute occupation.

    La mer Baltique est alors peu sûre, car de nombreux sous-marins de la marine soviétique y patrouillent, afin de couler tout navire allemand. Dès le début du voyage du Wilhelm Gustloff, trois sous-marins sont signalés, mais ils sont jugés sans danger pour le paquebot.

    Le 30 janvier soir, le Wilhelm Gustloff, escorté d’une seule vedette lance-torpille, reçoit un message d’une formation de dragueurs en approche, lui demandant de naviguer avec les feux de position allumés pour éviter tout risque de collision entre les navires, ce que le capitaine Petersen exécute immédiatement.

    Mais un quatrième sous-marin se trouvait alors en patrouille à proximité, le long de la côte basse de Poméranie orientale : le S13. Alexandre Marinesko, le capitaine du sous-marin, fait armer 4 torpilles, dénommées « pour la mère-patrie », « pour le peuple soviétique », « pour Léningrad » et « pour Staline ».

    Les torpilles vont exploser contre les flancs du grand paquebot allemand. La première pulvérise le compartiment de l’équipage à l’avant. La seconde détonne juste en dessous de la piscine, où des dizaines d’auxiliaires féminines de l’armée ont trouvé refuge. La troisième explose dans la salle des machines, plongeant instantanément le bâtiment dans le noir. La dernière fait long feu. Le paquebot coule en moins de 90 minutes.

    Entre 7000 et 9000 personnes vont périr lors du naufrage de ce paquebot. Il s’agit sans doute de la plus grande catastrophe maritime de tous les temps.

    Pour voir des photos du paquebot Wilhelm Gustloff

    Cet article n’a pour but, que de présenter un événement historique.

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso