Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 23 janvier 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Le 22 janvier 1799 - La bataille de Samanhout dans EPHEMERIDE MILITAIRE La-bataille-de-Samanhout-150x150

    La bataille de Samanhout

    D’après « Les fastes militaires de la France » – Auguste Jubé de la Perelle – 1820

     

    Le général Desaix, ayant enfin été rejoint par sa flottille, et ayant pu faire débarquer des subsistances, quitta Girgé après un trop long séjour, et se remit sur les traces de son infatigable adversaire.

    L’armée de celui-ci se trouvait renforcée par mille chérifs, ou descendants éloignés de Mahomet, arrivés de l’Arabie à travers la mer Rouge, avec la population armée de leurs villages : chacun des beys Hassan-Jeddâoui et Osman-Hassan avait amené deux cent cinquante Mamloùks. Un autre corps de Nubiens et de Maugrabins était campé auprès du village de Houé ; enfin les habitants de la Haute-Egypte, depuis Girgé jusqu’aux cataractes, s’étaient levés en masse.

    Mourâd Bey, à la tête de forces aussi formidables, ne doutant pas du succès, se dispose à attaquer ses ennemis ; et l’avant-garde, commandée par Osman Bey-Hassan, arrive le 21 janvier dans le désert, en face de Samanhout.

    Le lendemain matin, l’avant-garde française, commandée par le chef de brigade Aubineau-Duplessis, et formée du 7e (bis) de hussards, fut devancée par le chef d’escadron Rapp, envoyé en reconnaissance dans le village même où il attaqua, fusilla et sabra les avant-postes ennemis, sans songer au petit nombre de Français qui avaient pu le suivre. Desaix, averti par cette fusillade, partage promptement son infanterie en deux carrés égaux, et sa cavalerie forme un troisième carré au centre des deux autres, de manière à être protégée par leur feu.

    A peine les Français furent-ils rangés en bataille, que la cavalerie ennemie les cerna totalement, pendant qu’une colonne d’Arabes d’Yambo faisait un feu continuel sur leur gauche. Desaix charge ses aides-de-camp, Clément et Savary, de les attaquer avec les carabiniers de la 21e légère, formés en colonne serrée, pendant que Rapp, à la tête d’un escadron du 7e de hussards, chargerait l’ennemi en flanc.

    Les Arabes étaient dans un grand canal à sec qui leur servait de retranchement. Rapp se précipite dans ce canal, et la fureur des combattants est portée à un tel point, que la tête d’un sergent du 61e est lancée contre le pommeau de la selle du chef d’escadron Rapp, et qu’un carabinier de la 21e, qui venait d’enlever un des drapeaux de la Mekke, est poignardé sous ses yeux. Lui-même, ayant laissé échapper son sabre et l’ayant ramassé, fut criblé de coups de lances et de coups de feu, et il eut l’omoplate de l’épaule gauche coupée en deux parties.

    Ces vaillants Arabes, mis d’abord en fuite, s’étant ralliés, reviennent à la charge, et veulent enlever le village de Samanhout. Mais les carabiniers de la 21e les repoussent avec tant de vigueur, et dirigent contre eux un feu si bien soutenu, qu’ils sont obligés de se retirer une seconde fois, après avoir perdu beaucoup de monde. Cependant les nombreuses colonnes de l’ennemi s’avançaient en poussant des cris effroyables, et les Mamloùks fondent sur les carrés.

    Les intrépides Friant et Belliard commandent, le premier celui de droite composé des 61e et 88e, et le second celui de gauche formé par la 21e légère. La mousqueterie de ces carrés renverse un grand nombre des assaillants ; et Davoust, saisissant cet instant favorable, dirige contre Hassan et Mourâd beys une charge tellement vigoureuse, qu’ils sont contraints de ployer, et qu’ils entraînent toute leur armée dans leur fuite.

    Les Français poursuivirent l’ennemi jusqu’au lendemain, car ils repartirent de Farchiout à minuit. Mais l’espoir de terminer cette guerre si fatigante vint encore s’évanouir ; et Mourâd-Bey vaincu, mais non désespéré, s’enfonça vers les déserts de la Nubie.

     

    Pour plus amples renseignements à propos du général Desaix

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso