Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 22 janvier 2012 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     

    Le 21 janvier 1795 - La prise de la flotte hollandaise dans EPHEMERIDE MILITAIRE Prise-de-la-flotte-hollandaise-150x150

     

    La prise de la flotte hollandaise

    D’après « France militaire : histoire des armées françaises de terre et de mer » – Abel Hugo

     Un prodige d’une nature toute nouvelle et inouï dans les fastes militaires, allait signaler la fin de l’expédition de Hollande, où tout avait réussi comme par enchantement, et qui fut pour Pichegru la source de tant de gloire. Quelques détachements d’artillerie légère et de cavalerie avaient été envoyés dans la Nord-Hollande, avec ordre de traverser le Texel et de s’emparer de vaisseaux de guerre hollandais qu’on savait y être à l’ancre.

    C’était la première fois qu’on imaginait de prendre une flotte au moyen de quelques charges de hussards. Le succès de cette tentative fut néanmoins complet. Les cavaliers s’élancèrent au galop sur les plaines de glace et arrivèrent aux vaisseaux, qu’ils sommèrent de se rendre. Ceux-ci, dans un état d’immobilité qui aurait rendu peu redoutable le jeu de leurs batteries s’il leur eût pris envie de s’en servir, cédèrent sans la moindre opposition. Dans ce fait d’armes merveilleux, les vainqueurs prirent plus de canons qu’ils n’étaient de combattants.

     

    D’après « Galeries historiques du Palais de Versailles »

     Après l’occupation de l’Ile de Bommel, le général Pichegru fut bientôt maître de toute la Hollande. Il passa le Wahal, et en quelques jours, ses troupes occupèrent les villes de Nimègue, Dordrecht, La Haye et Utrecht. Le 20 janvier, l’armée française entra à Amsterdam.

    Le chef de bataillon Lahure, commandant l’avant-garde de la brigade du général Salvi, à la tête d’un escaron du 8e de hussards, de deux pièces d’artillerie légère, des 3e et 5e bataillons francs, se dirigeant à marches forcées sur Harlem, arriva à Alkmaer, où il apprit que la flotte hollandaise était retenue dans les glaces en face du Helder. Il partit le soir après avoir fait prendre à chacun de ses hussards un tirailleur en croupe, arriva dans les dunes avant le jour, ordonna aussitôt toutes ses dispositions, et aborda sur la glace les vaisseaux surpris, qui ne firent qu’un vain semblant de résistance. Toute la flotte hollandaise tomba ainsi au pouvoir de la république.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso