Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 21 juillet 2011 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Quand les Vosges accueillent l’Australie dans GUERRE 1939 - 1945 dsc01734-150x150dsc01733-150x150 dans GUERRE 1939 - 1945cadeaudavidarchibald-150x150jimmyarchibaldetsonpouse-150x150

     

    En mai 2010, nous avions eu le plaisir de recevoir monsieur Patrick Kearney, originaire de Californie, fils d’un aviateur anglais, John Edward Kearney, décédé à Renauvoid le 29 juillet 1944.

    Cette année, c’est monsieur David Archibald et son épouse Ann, originaires d’Australie, que nous avons rencontré le lundi 13 juin 2011.
    David Archibald est le fils de Jimmy Archibald, militaire néo-zélandais au service de la Royal Air Force pendant la seconde guerre mondiale, seul survivant de ce crash d’avion.

    Le monde est immense, mais Internet rapproche toutes les nations.

    Au mois de mai, Patrick Kearney, avec qui nous correspondons toujours, nous annonçait une grande nouvelle. Il avait retrouvé (toujours par Internet) David Archibald. Des échanges de mails entre les Vosges, la Californie et l’Australie se succèdèrent. Quelques jours plus tard, David Archibald nous annonçait son projet de voyage en France pour le mois de juin.

    Décollage d’Australie, direction Hong-Kong, puis Londres, puis Paris, et le samedi 11, vers 19h00, nous avions le plaisir d’apprendre que nos visiteurs étaient arrivés à leur hôtel à Epinal. Un rendez-vous était immédiatement fixé pour le lundi 13.

    Simplement quelques heures en leur compagnie, mais remplies d’émotions.

    Après s’être recueillis au carré militaire du cimetière de Chaumousey, direction la forêt de Renauvoid, sur le lieu du crash de l’avion où une stèle a été érigée. Nouveau moment de recueillement.

    David Archibald nous a dit que son père avait toujours culpabilisé d’avoir été le seul rescapé de cet accident d’avion. Il avait été recueilli par des habitants, puis emmené en camp par les Allemands.

    A sa libération, il a été soigné en Grande-Bretagne dans un hôpital militaire, puis était reparti en Nouvelle-Zélande, sa patrie d’origine. Il était revenu à Epinal en 1971, dans l’espoir de retrouver les gens qui l’avaient recueilli. Mais à cette époque, personne n’avait pu l’amener sur les lieux de l’accident.

    Après ce pélerinage à la mémoire des frères d’armes de Jimmy Archibald, nous sommes allés au cimetière militaire américain du Quéquement.

    Puis ce fut l’heure de nous séparer, David et Ann Archibald reprenant la route le lendemain matin. Hormis ces lieux de mémoire, nos visiteurs australiens ont aussi mis à profit leur court séjour pour visiter la basilique, les ruines du château, et le centre ville d’Epinal. Ils ont adoré les petites rues et les vieux bâtiments.

    Ils aimeraient revenir un jour à Epinal.

    Espérons que cela se fasse et pourquoi pas, en présence de Patrick Kearney et de sa famille ! Les Vosges accueilleraient les Etats-Unis et l’Australie en même temps !

    Un grand merci à un ancien parachutiste qui a, cette année encore, offert un morceau de la carlingue du bombardier Lancaster, PB 253. Il est prêt à être expédié, direction la région de Queensland en Australie.

     

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso