Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 28 septembre 2010 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Le monument de Bathelémont-lès-Bauzemont (54) dans GUERRE 1914 - 1918 cartedebathelmont-150x150inhumationsoldatsamericains1917-150x150 dans LIEUX DE MEMOIRE EN LORRAINEpremiermonument1918-150x150plaquemonumentbarthelemont-150x150

    Extraits d’un article paru dans la « Revue Lorraine Populaire » de février 1984.

    Bathelémont est une petite commune située à 14 kilomètres au nord de Lunéville, près d’Einville et Valhey. Durant la première guerre mondiale, le 3 novembre 1917 exactement, c’est à proximité de celle-ci que tombèrent au combat les trois premiers soldats des Etats-Unis d’Amérique, tués sous l’uniforme américain.

    Peu avant la fin du conflit, un monument commémoratif, érigé par souscription régionale, s’élevait face à l’église en ruines. Il fut inauguré le 3 novembre 1918, en la mairie de Nancy, les lignes proches ne permettant pas son inauguration sur place.

    Dessiné par un artiste ébéniste lorrain, exécuté dans une pierre blanche d’Euville (Meuse), il fut assemblé sur place. La cérémonie à Bathelémont eut lieu quelques temps après, en la présence du maréchal Lyautey.

     

    Le 21 août 1921, l’American Legion, lors de sa visite à Flirey, remit une plaque symbolique en bronze, destinée à ce monument. Puis, plus tard, vint s’ajouter sur le socle, en avers, une réplique de la sculpture « Au but » d’Alfred Boucher. Il représente trois coureurs dans un élan qui les rapproche, se précipitant vers le but, les bras tendus.

     

    Au début de la seconde guerre mondiale, lorsque les Allemands envahissent la France, le maire de Bathelémont, réussit à desceller ce motif et à le dissimuler. Puis il camoufla les inscriptions qui se trouvaient sur le revers du monument, en coulant du plâtre dans les cavités des lettres du texte gravé. Mais les Allemands les mirent à jour, et, les jugeant diffamatoires à leur égard, firent dynamiter le monument en octobre 1940.

    Voici les textes du monument initial :
    Première face : « France Etats-Unis 1917. La lorraine aux Etats-Unis ».
    Deuxième face : « Ici en terre lorraine, reposent les trois premiers soldats américains tués à l’ennemi le 3 novembre 1917.
    Caporal J.B. Gresham (d’Evansville) – Soldat Thomas F. Enright (de Pittburgh) – Soldat Merle D. Hay (de Glidden).
    En fils dignes de leur grande et noble nation, ils ont combattu pour le droit, pour la liberté, contre l’impérialisme allemand, fléau du genre humain. Ils sont morts au champ d’honneur ».

    La reconstruction du monument après la seconde guerre mondiale, a pour origine la visite que fit à Bathelémont, le général George C. Marshall, alors président de l’American Battle Monuments Commission, le 18 septembre 1952. Là, avec le préfet du département, il envisage une possible restauration du monument.

    Le 9 mai 1955, une nouvelle stèle fut mise en place, sous la direction du maire de Bathelémont. Elle était composée d’un bloc de granit des Vosges dans son état brut, pesant près de 3 tonnes, comportant en avers et revers un encart poli.

    L’un reprenait une partie du texte du premier monument, suivi des noms des trois soldats tués :
    « Ici en terre lorraine, reposent les trois premiers soldats américains tués à l’ennemi le 3 novembre 1917.
    Caporal J.B Gresham (d’Evansville) – Soldat T.F. Enright (de Pittburgh) – Soldat M.D. Hay (de Glidden) ».
    L’autre est une phrase d’hommage attribuée au général Marshall :
    «Here lie the first soldiers of the United States to fall on the fields of France for justice and liberty. General G.C. Marshall».

    Le monument a été transféré à nouveau le 19 août 1977, sous la direction du Souvenir Français,  par le 4e Régiment de Commandement et de Soutien, à proximité du cimetière communal.

    Depuis sa création, le nouveau monument a suscité bien des commentaires, principalement à cause des inexactitudes qui y sont mentionnées.
    1 – Lorsque le visiteur lit le texte gravé sur le monument : « Ici reposent les premiers soldats des Etats-Unis tombés sur les champs de France pour la justice et la liberté », il pense que les soldats sont inhumés sous le monument. Il n’en est rien, et les soldats n’ont jamais été inhumés sous le monument. Le 4 novembre 1917, les « doughboys » ont été enterrés dans le pré du château Montjoie, face aux tombes françaises. Les corps ont été exhumés le 9 mars 1921, pour être rapatriés aux Etats-Unis, dans leurs contrées respectives.
    2 – Ces soldats ne sont pas morts à Bathelémont, ni même sur le territoire de la commune, mais dans les tranchées de la colline dominant le village, connue géographiquement comme le « Haut de Ruelle », que les militaires français baptisèrent « colline d’Artois » et qui faisait partie du secteur militaire de Bathelémont.

     

    Le caporal James Bethel Gresham  était né le 23 août 1893 (McLean County, USA) et s’était engagé le 23 avril 1914. Il a été ré-inhumé au cimetière Locust Hill d’Evansville.

    Le soldat Thomas Francis Enright  était né le 8 mai 1887 (Blomfield, USA) et s’était engagé en 1909. Il a été ré-inhumé à Pittsburg.

    Le soldat Merle David Hay était né en 1896. Il a été ré-inhumé au cimetière West Lawn de Glidden. 

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso