Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 21 septembre 2010 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    La tranchée de Calonne dans GUERRE 1914 - 1918 trancheedecalonne1-150x150trancheedecalonne2-150x150 dans GUERRE 1914 - 1918trancheedecalonne3-150x150cimetieremilitairecarrefourtrancheecalonneetroutemesnil-150x150

     

    D’après un article paru dans « Les guides illustrés Michelin des champs de bataille » de 1921.
    « La bataille de Verdun »

     

     Ne pas oublier que les descriptions d’itinéraires ont été écrites en 1921

    Sortir de Verdun par la route nationale 3. Après avoir suivi cette route pendant 10 kilomètres, on voit, à gauche, le fort du Rozelier. Un kilomètre plus loin, prendre à droite, l’I.C stratégique 3 , dénommé la tranchée de Calonne.

     

    Presque droite, elle traverse toute la forêt d’Amblonville. Le front coupait la tranchée de Calonne un peu au sud-ouest de Saint-Rémy. De part et d’autre, on se canonnait et on se tenait en haleine par des attaques et des contre-attaques perpétuelles.

    En mars 1915, les Français y installent des pièces de marine de 140, destinées à tirer à 12 000 mètres par-dessus les Eparges, à l’intérieur des lignes ennemies. Les marins mettent péniblement leurs lourds canons en batterie dans ce sol argileux.

    Leur bombardement efficace irrite les Allemands qui déclenchent, le 24, une attaque en masse qui atteint la troisième ligne de soutien.

    Les officiers de marine, isolés dans leur poste dont les fils téléphoniques sont coupés, sans communication avec l’infanterie, organisent en hâte leur défense et balaient le terrain avec le tir de leurs seules pièces lourdes et quelques 75, amenés à bras, qui tirent à débouchoir zéro.Cependant, les Allemands avancent toujours.

    Le 25, ils ne sont plus qu’à un kilomètre des pièces d’artillerie et seuls, des débris de tranchée, des restes de réseau de fils de fer, protègent la ligne des marins.

    Le 26, tandis que les marins se préparent à résister énergiquement à l’attaque ennemie, deux bataillons français de chasseurs, appelés en renfort, se glissent sous les fourrés, s’infiltrent lentement et contre-attaquent.

    Le 27, la fusillade s’éloigne, mais les Allemands se reforment et ré-attaquent le 5 mai. Le premier bond leur donne quelques succès, vite arrêtés par l’entrée en ligne de la brigade marocaine et de six bataillons de chasseurs, qui reconquièrent en quelques heures tout le terrain perdu le 24 avril.

    Photo tranchée de Calonne n° 1 : Sur la gauche, départ du chemin impraticable des Eparges.
    Photo tranchée de Calonne n° 2 :  Tranchées et observatoires français, à droite de la route, dans les taillis de Sauls, avant le chemin des Eparges.
    Photo tranchée de Calonne n° 3 : Abris allemands sur la route de la tranchée de Calonne à Saint-Rémy.

  • 11 commentaires à “La tranchée de Calonne”

    • Jean Michel Carlier on 28 mai 2014

      bonjour mon grand oncle René Beth est décédé en juin 1915 à la tranchée de Calonne.
      Auriez vous une photo ou une carte d’état major de l’époque.
      Merci

    • Jean Claude Boulay on 8 juin 2014

      Bonjour.
      Mon grand-oncle Maurice Boulay fut enseveli lors d’un bombardement, le 26 avril 1915, sur la crête des Eparges, il faisait parti du 25e B.C.P..
      Il avait 20 ans et fut incorporé quelques jours auparavant.
      Auriez-vous une photo pour illustrer ma chronique familiale?
      Merci d’avance

    • Jacques Lambert on 3 août 2014

      Mon oncle Emile André LAMBERT a été blessé le 5 Mai 1915 à la Tranchée de CALONNE et décédé le 13 Mai 1915
      à l’Hôpital provisoire 11 de VERDUN.
      Nous venons de découvrir qu’il repose au cimetière de FAUBOURG-PAVÉ sous le nom d’Élie LAMBERT.
      Auriez-vous des détails sur cette attaque du 5 Mai, il appartenait au 174°Régiment d’Infanterie.
      Merci

    • Jacques Demont Heurtaut on 10 novembre 2014

      Mon grand père HEURTAUT Joseph Albert
      Soldat au 54°régiment d’Infanterie 5380 classe 1909 de Compiègne
      Il a été tué le 25 avril 1915 à la tranchée de Calonne.
      Nous possédons L’acte de décès.
      Malgré toutes nos recherches nous n’arrivons pas à savoir où il a été inhumé.

    • Olympe Morel on 19 avril 2015

      l’oncle de ma grand mère Colinet Victor,soldat au 147° régiment d’Infanterie (2°bataillon, 5°compagnie) est mort le 20 juin 1915 à la tranchée de Calonne.
      il a du y être enseveli, son corps n’a pas eu de véritable sépulture.

      • PIERRET on 7 février 2017

        Le soldat Léon PIERRET (1895 +22/06/1915) cousin de mon grand père paternel, fait lui aussi parti des disparus du 147èmè d’Infanterie. Si cela vous intéresse il y a eu , en hommes de troupe: 132 tués, 395 blessés et 170 disparus ( dont COLINET Victor) le 20 juin 1915 , 19 tués, 39 blessés, 13 disparus le 21/06/1915 et 7 tués, 54 blessés, 20 disparus (dont PIERRET Léon) le 22/06/1915.
        On a vraiment une idée de la « boucherie » que fut cette guerre. Il y a un autre cousin de mon grand père qui a été  » tué à l’ennemi » à la Tranchée de Calonne; il s’agit du sous -lieutenant PIERRET Jules du 9ème bataillon de chasseurs ( né en 1881 mort le 24 juin 1915) . Il semble qu’il soit mort de ses blessures (suite aux combats du 21/06/1915) le jour de la relève de son bataillon.

        • M. GEX Jean-Daniel on 9 décembre 2018

          Bonjour,
          suite à de récentes recherches, je découvre aujourd’hui que Philippe Joseph TAQUET du 47ème RI, 2ème section, 11ème compagnie est décédé à la tranchée de Calonne le 20 juin 1915. « Tué à l’énnemi ». Si vous avez des renseignements suplémentaires. D’avance, merci.

      • PERRUN Wilfried on 10 novembre 2018

        Bonjour,
        …mon grand oncle, Pierre, Louis PERRUN, soldat au 147ème, est, lui aussi, décédé le 20 juin à cet endroit…
        …pour ma part, je n’ai rien du tout le concernant ! …si d’aventure, une une photo de groupe le mentionnait… ou un journal…

        On ne sait jamais…!

        …d’avance, merci

      • PERRUN Wilfried on 10 novembre 2018

        Bonjour,
        …mon grand oncle, Pierre, Louis PERRUN, soldat au 147ème, est, lui aussi, décédé le 20 juin à cet endroit…
        …pour ma part, je n’ai rien du tout le concernant ! …si d’aventure, une photo de groupe le mentionnait… ou un journal…
        On ne sait jamais…!
        …d’avance, merci

    • Pascale Roussel on 4 mars 2016

      Je recherche des renseignements sur Pinel René Edouard, né le 2 mars 1894 et mort à Calonne le 28 mai 1915.
      Je pense qu’il s’agissait du frère de mon grand-père Pinel Paul Raymond.
      Il faisait parti du 90° régiment d’Infanterie.

    • Alain BACQUET on 29 octobre 2018

      Bon jour,
      Le 1er mari de ma grand mère (RAYMOUSSE Henry) a été déclaré décédé le 22 septemlbre 1914 à St Rémy. il appartenait au 54ème RI Compiégne classe 1908.
      Impossible de trouver sa sépulture.

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso