• 21 août 2010 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     

    Extraits de la notice de l’abbé Idoux, publiée en 1911 et 1912,
    dans les Annales de la société d’émulation du département des Vosges.

    Cantons de Brouvelieures et de Corcieux
    (Prévoté de Bruyères)

     

    Les archives ne fournissent que peu de renseignements pour la région de Brouvelieures perdue dans les bois. Cependant, le voisinage d’Autrey qui, verrons-nous, fut bien maltraité, celui de Bruyères, plus maltraité encore, ne nous permettent pas de penser que les localités intermédiaires aient été épargnées. D’ailleurs, l’auraient-elles été par les soudards et les maraudeurs, qu’elles n’auraient échappé ni à la peste, ni à la famine, ni aux lourdes charges de guerre.

    Remarquons d’abord que pas une paroisse ne possède une église ancienne. Biffontaine, Belmont, Les Rouges-Eaux, Mortagne, Fremifontaine, Brouvelieures, ont de modestes temples du style qu’on est convenu d’appeler « Renaissance ». Preuve évidente que toutes ces églises ont remplacé de vieilles constructions qui ont succombé plus ou moins vite dans la tourmente.

    Ce premier détail relevé, constatons qu’en certains endroits, il fallut refaire les acensements sur terrains délaissés. En 1733, l’abbaye d’Autrey consentit aux habitants de Fremifontaine un acensement de 219 jours d’un seul coup de « pâtis inculte ». Dans cette même localité, les actes de baptême ne remontent quà l’an 1722 et la population en 1710 était seulement de 28 ménages. A la fin du XVIIe siècle, le domaine réorganisa un certain nombre d’acensements à Belmont, comme d’ailleurs dans tout l’office de Bruyères, où la plupart avaient été abandonnés, parce que les maisons qui en dépendaient furent démolies ou ruinées.

    Le village de Mortagne fut désolé, et les anciens acensements ne furent repris qu’en 1711 par une génération nouvelle. Encore ne s’élevait-elle en 1710 qu’à 35 ménages, tandis qu’aux Rouges-Eaux, on n’en comptait que 4 et à Bois-de-Champ 17. Si à la même période, on en trouvait 52 à Biffontaine, on ne rencontre aucune mention de feux à Domfaing, Vervezelle, ni Belmont. Brouvelieures, qui n’était qu’une annexe de Grandvillers, fut compris dans le dénombrement de cette localité : 37 pour Grandvillers, 35 pour l’annexe.

    Si cinquante ans après la paix de Vincennes, chacune de ces communautés ne nous fournit que des chiffres sans importance, il nous est aisé de croire que de 1634 à 1661, la population fut ramenée à sa plus simple expression. A cinq individus en moyenne par ménage, la plus peuplée de ces localités n’arrive en 1710 qu’à 260 habitants !

    Voisinant les cantons de Fraize, Saint-Dié et Bruyères qui furent absolument ravagés, celui de Corcieux fut fortement éprouvé par la misère générale. Gerbépal, comme paroisse, dépendait de Corcieux. Au civil, c’était une annexe des mairies de Vichibure et Ruxurieux. En 1639, Gerbépal était occupé par une partie des troupes de Cliquot. A la rupture de la « petite paix » en 1641, des troupes lorraines étaient massées à Granges, Corcieux, Bruyères, Le Val-d’Ajol, Le Thillot, bref dans toute la Montagne, elles n’en sortirent qu’au mois de juin. Dans l’été de 1644, Bruyères, Corcieux et leurs banlieues furent imposés par ordre de Turenne pour l’entretien des troupes françaises formant la garnison d’Epinal. De plus, ces localités eurent à subir le passage du régiment de La Ferté.

    Malgré le peu de données que l’on possède sur les épreuves que subirent les paroissiens de Corcieux, on constate qu’ils furent assez frappés par les maux de l’époque pour que la population ait sensiblement diminué. Un rôle des habitants pour les années 1646-1648 porte la population de ce vaste territoire à un millier de personnes à peine. Parmi les ruines, on trouve celles du moulin des Cours qui partit en fumée « dès le commencement des guerres ».

    Ce fut surtout la partie méridionale du canton qui eut à souffrir à cause du voisinage de Bruyères. En 1635, la région de La Chapelle était ravagée, les moulins d’Yvoux et de Laveline étaient brûlés, et le pays devint tellement désert qu’en 1645, il n’y avait plus personne à Jussarupt pour faire charrue, et dans les Jurations de La Chapelle et de Granges, on ne trouvait pas un seul conduit de laboureur en 1647. Douze ans plus tard, le maire de Granges ne pouvait déclarer que quatre feux autour de lui. En 1710, La Chapelle comptait seulement 37 ménages, Granges 65 et la Juration de Frambéménil 22.

    Pendant la « guerre des Suédois », tout avait été pillé et abandonné à la discrétion des gens de guerre. Une plainte des habitants de Champdray et Réhaupal en 1644 nous edifiera sur l’état du pays situé au confluent de la Vologne et du Neuné : « Remontrent les habitants de Champdray et de Rehaupaulx qu’ilz sont tellement estés forcés et accablés par le logement et entretien de l’armée suédoise pendant le quartier d’hiver dernier qu’il ne leur est plus resté quoy que ce soit, leurs bestail, grains et autres meubles leur ayant esté pris par lesditz soldatz et mesme la plus part d’eulx sont estez ransonnez ».

    Nous verrons dans le canton de Bruyères, quels furent ces fameux Suédois dont se plaignent Rehaupal et Champdray, et l’on comprendra pourquoi huit ou neuf ans après l’épouvantable famine de 1635 et les rudes disettes des années suivantes, les malheureux villageois étaient obligés de ne se nourrir que d’herbages et de racines des champs. Toutefois, un factum adressé à l’abbesse de Remiremont par le Val-d’Ajol, en réponse à la plainte de Rehaupal et Champdray, fait remarquer que si les Suédois commirent des dégâts de toute sorte dans ces deux localités, contrairement à ce qu’il y eut au Val-d’Ajol, ils ne tuèrent personne, ne brûlèrent pas les maisons, ne violèrent ni les femmes ni les filles.

    Toutefois, ce que n’avaient pas fait les Suédois en 1643, l’armée de Turenne se rendant en Alsace en 1674, le fit lors d’un séjour à Champdray : après avoir pillé la localité, elle la livra aux flammes.

     

    A suivre : le canton de Fraize 

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso