Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 18 août 2010 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

    Jules Nicolas CREVAUX dans LORRAINS CELEBRES cartedestroisvoyagesdudrcrevaux-150x150docteurcrevauxenguyane-150x150 dans LORRAINS CELEBREScartevoyageguyanedrcrevaux-150x150julescrevaux-150x150apatou-150x150

     

    Jules Nicolas Crevaux est un explorateur, né le 1er avril 1847 à Lorquin (Moselle), et décédé sur le Pilcomayo (Argentine) le 24 avril 1882.

    Docteur en médecine en 1870, il s’engage pendant la guerre franco-allemande et se distingue par sa bravoure. La guerre finie, n’ayant pas la vocation de la médecine sédentaire, il demande à entrer dans la marine. Il est nommé chirurgien de marine en 1874. Tenté par la gloire des grands explorateurs, Crevaux visite d’abord la côte d’Afrique, puis décide de tourner ses efforts vers l’Amérique du Sud, où se trouvaient de vastes territoires encore mal connus, ou même complètement inconnus.

    En 1877, il explore la Guyane. C’est au cours de ce voyage qu’il rencontre, chez les Bouis de la Guyane hollandaise, son fidèle compagnon Apatou qu’il amène à Paris et qui est acclamé à la Sorbonne.

    En 1878, il visite la vallée de l’Oyapock, découvre le Kou, affluent du Yari, et d’autres tributaires de l’Amazone.

    Dans un troisième voyage en 1880, il part de Santa Fé de Bogota, passe le Rio Negro et arrive jusqu’au Guyabera, un affluent de l’Orénoque.

    Revenu en France en 1881, il n’y reste que quelques mois et revient à Buenos Aires, d’où il devait partir pour le voyage qui allait lui coûter la vie. Il voulait accomplir une exploration encore plus grande que les précédentes, passer de la vallée du Rio de Parana dans celle du fleuve des Amazones, reconnaître complètement les sources du rio de Paraguay, puis explorer le Rio Tapajos, pendant que son compagnon, monsieur Billet, reconnaîtrait le Tocantins.

    Il se détourne pour remonter le Pilcomayo et visiter les tribus du grand Chaco. Les Tobas, le massacrèrent avec ses dix-huit compagnons. Deux Boliviens de l’escorte, qui avaient été faits prisonniers, parvinrent à s’échapper et racontèrent les détails de la catastrophe.

    Le récit de ses explorations, inséré d’abord dans le « Tour du Monde », a été publié sous le titre de « Voyages dans l’Amérique du Sud » (Paris, 1883). La Société de géographie de Paris a tiré des papiers du défunt la matière d’un ouvrage « Fleuves de l’Amérique du Sud » (1883).

    D’après la biographie éditée dans « La grande encyclopédie : inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts ».

     

    Le 13 juin 1885, un monument a été inauguré dans le jardin botanique de Nancy, le village de Lorquin se situant, à cette époque, en zone annexée par les Allemands.

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso