Restez à jour: Articles | Commentaires

  • Le sergent Alvin C. York en Argonne dans GUERRE 1914 - 1918 cartedechatelchhry-150x150tombealvinyork-150x150 dans PAGES D'HISTOIREtimbrecommemoration2000-150x150statuealvinyorknashville-150x150sitesergentyorkchatelchehery-150x150alvinyork-150x150

     

    C’est en regardant le film Sergent York, dans lequel Gary Cooper joue le rôle d’Alvin York, que l’envie de vous relater son exploit est née.

    8 Octobre 1918 – 8h30 à Chatel Chéhéry (Ardennes)

    Le 2ème bataillon du 328ème régiment américain luttait pour sa survie. Il avait reçu pour mission de couper la route et la voie ferrée essentielles aux Allemands. S’il y parvenait, les Allemands n’auraient plus alors qu’à abandonner la forêt d’Argonne, véritable « forteresse » qui constituait un défi pour le corps expéditionnaire américain du général Pershing.

    Accomplir cette mission n’était pas chose aisée car la deuxième division du Würtemberg, aguerrie, s’attendait à cette attaque américaine. Face à cette forte résistance allemande, les Américains hésitaient à s’engager dans la vallée, alors qu’ils essuyaient des tirs de deux régiments ennemis depuis trois collines et lignes de crêtes.

    Dans le feu de l’action, dix-sept soldats américains ont percé les lignes allemandes, prenant à revers deux bataillons allemands. Ceci provoqua la chute du flanc droit ennemi, épargnant ainsi le bataillon américain assiégé dans la vallée. Le caporal Alvin C. York était l’un de ces soldats.

    Après cette attaque, ils reçurent l’ordre de percer à nouveau les lignes allemandes afin de détruire les pièces d’artillerie. Les 17 soldats américains, une fois le flanc ennemi franchi, tombèrent par surprise dans une prairie, sur un groupe de soldats allemands des 210ème Régiment de Prusse et 120ème Régiment du Würtemberg, aux ordres du lieutenant Paul Vollmer. Ces derniers se rendirent sans combattre, fort surpris de faire face à des soldats américains derrière les lignes allemandes.

    Dans le même temps, les tireurs et artilleurs du 125ème Régiment du Würtemberg, commandé par le lieutenant Paul August Lipp, assistèrent à cette scène depuis la colline. Après avoir crié aux Allemands prisonniers dans la prairie, de se jeter à terre, ils ouvrirent le feu, tuant ou blessant 9 des 17 soldats américains.

    Le caporal Alvin C. York en sortit indemne et reprit le contrôle de la situation. Habile au tir (Colt 45), il élimina la position d’artillerie et ses tireurs, et repoussa une charge de baïonnette ennemie (20 morts). Ce qui obligea le lieutenant Vollmer, déjà prisonnier, à livrer les Allemands de la colline surplombant la position du caporal York.

    Après avoir organisé le regroupement de cette centaine de prisonniers, York leur ordonna de faire route vers les lignes américaines. En chemin, il captura d’autres prisonniers de la 2ème Compagnie d’artillerie du Würtemberg et de la 7ème Compagnie de mineurs de Bavière. Au total, il y avait 132 prisonniers.

    La perte soudaine d’autant de soldats obligea le chef de la division allemande, le général Franke, à ordonner la retraite de ses troupes. Dans la précipitation, 35 pièces d’artillerie furent abandonnées. L’action du caporal York, réduit au silence les mitrailleuses,  provoque le retrait allemand et  sauve son bataillon de l’anéantissement en déjouant une contre-attaque allemande planifiée.

    Alvin C. York fut promu sergent et décoré de la « Medal of Honor », de la « Distinguished Service Cross », de la Légion d’Honneur, de la croix de guerre française et de la croix de guerre italienne.

    Alvin C. York (né le 13 décembre 1887 à Pall Mall – Tennessee) est décédé le 2 septembre 1964. Il a été inhumé, dans le cimetière de Pall Mall, avec les honneurs militaires, en présence du gouverneur Franck Clement et du général Matthew Ridgway, représentants officiels du président Lyndon Johnson. Il était le soldat américain de la première guerre mondiale le plus décoré.

    Une statue représentant Alvin York trône à l’entrée de Nashville (Tennessee) et  le 4 octobre 2008, un monument commémoratif a été inauguré à Chatel Chéhéry (Ardennes).

    Des fouilles ont eu lieu à Chatel Chéhéry en 2006 pour retrouver l’endroit exact où Alvin York a fait prisonniers tous les Allemands : 19 des 21 cartouches tirées par Alvin York ont été retrouvées.

    Sources (anglais et français)

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso