Restez à jour: Articles | Commentaires

  •  

    Adjudant-chef Maurice MARTENOT dans A NOS ANCIENS sanstitre21-150x150insigne250promoensoa-150x150 dans GUERRE D'INDOCHINE

     

    Maurice Martenot est né le 1°septembre 1920 à Bertrichamps, en Meurthe et Moselle.

    A l’âge de 12 ans, il travaille à la cristallerie de Baccarat et c’est en septembre 1938 qu’il s’engage au titre du 3°régiment de tirailleurs marocains.

    Il est promu au grade de caporal en mai 1939. Le 2 septembre 1939, alors qu’il combat dans le nord de la France, il est fait prisonnier à Landrecies et sera emmené en captivité de 1940 à 1944 en Allemagne. Il sera rapatrié en France, le 22 février de cette même année pour raison sanitaire. Dès la fin de sa convalescence, il intègre les F.F.I jusqu’en septembre 1944. Il participera, au  côté de René Ricatte alias Jean-Serge au combat de la ferme de Viombois, haut lieu de la résistance. En novembre 1944, il rejoint le Régiment d’Infanterie Coloniale Mixte stationné en Allemagne qui se prépare à rejoindre Marseille pour s’embarquer vers l’Indochine.

    Il débarque à Saïgon le 4 novembre 1945. Le 25 janvier 1946, lors d’une attaque rebelle, au sud de Long Thang, il fait face et repousse l’ennemi. Pour ce fait d’arme, il est cité à l’ordre du régiment et reçoit la croix de guerre avec agrafe T.O.E.

    Il est nommé au grade de sergent le 1 juillet 1946 et est affecté cette même année au 2°Escadron Colonial du Tonkin. Il sera cité à l’ordre de la division pour sa participation aux combats de Haiphong et Kienan. Un mois plus tard, le jour de Noël à Hai-Duong, sous les feux de l’ennemi, il évacue plusieurs blessés et détruit une pièce de mitrailleuse qui empêchait la progression de son détachement.

    En 1947, il rejoint le 3°Régiment d’Infanterie Coloniale Mixte et est nommé au grade de sergent-chef en juillet. Le 15 octobre de cette même année, lors de l’opération LEA, lors d’une mission d’escorte de convoi, il est pris à partie dans une embuscade entre Ninh-Binh et Chomoi. Il mène son peloton à la riposte et oblige les rebelles à prendre la fuite. Il sera cité à l’ordre du corps d’armée et en octobre 1948, il sera promu au grade d’adjudant.

    En 1949, il s’engage au titre de la 1°B.C.C.P. et rejoint le 2°B.P.C avant de repartir pour l’Indochine. En 1951, il est décoré de la médaille militaire. Son unité participe à la bataille de Ninh-Binh et aux opérations en Annam, au Laos, au Cambodge, en Cochinchine et au Tonkin où encore une fois, il est cité à l’ordre de la division.

    En février 1952, lors de l’opération « Arc en Ciel », il protège son unité lors de l’évacuation de Hoa-Binh en infligeant de lourdes pertes à l’ennemi.

    Le 1 octobre 1952, il est promu au grade d’adjudant-chef et rentre en métropole en 1953 où il est de nouveau affecté au 1°B.C.C.P., le 15 juin de cette même année.

    Le 1 février 1960, il fait valoir ses droits à la retraite et quitte l’institution militaire.

    Il s’éteindra le 31 août 2002 à l’âge de 82 ans.

    L’adjudant-chef Martenot était décoré de la Légion d’Honneur, de la Médaille Militaire, Croix de guerre 1939-1945 avec une citation, Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieurs avec 4 citations, médaille du combattant volontaire 1939-1945, médaille du combattant volontaire de la résistance, médaille coloniale avec agrafe Extrême-Orient, médaille commémorative 1939-1945, Médaille commémorative Indochine.

    En 2007, l’adjudant-chef Martenot a été choisi par les élèves sous-officiers de l’E.N.S.O.A de Saint-Maixent pour être le parrain de la 250°promotion.

  • 2 commentaires à “Adjudant-chef Maurice MARTENOT”

    • Roger Schaller on 30 juillet 2010

      Bonjour à l’adjudant Martenot,
      En lisant et en découvrant sur internet le résumé de votre magnifique carrière, me vient en souvenir mon débarquement en Indochine le 4 novembre 1947 de l’Orontes et par la suite l’opération LEA en octobre 1947.
      Avec le R.I.C.M, l’offensive LANGSON DAT DO CAOBANG BACKAN CHOMOI pour ensuite participer à l’escorte des convois et les multiples embuscades.
      Croix de guerre 39/45 avec citation, des TOE 4 citations ,médaille militaire, légion d’honneur.
      Que de souvenirs et d’amitiés
      Avec toute ma considération pour votre brillante carrière.

    • Lobeau on 17 février 2015

      Pour les personnes intéressées par les combats de Landrecies où a été fait prisonnier Maurice Martinot, il existe les livres  » Maudite soit la guerre !  » de Guy Lobeau

      contact avec l’auteur : lgedition@aol.com

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso