Contée par un Poilu dans les tranchées    L’Allemagne, ayant armé  Tout l’été  Se trouva fort bien pourvue  Quand la guerre fut venue.  Et pour accroitre sa chance  D’écraser la belle France  Elle alla, fourbe et câline  Chez l’Autriche, sa voisine  La priant de lui prêter  Des armes, pour résister  Au Russe, allié […]

Lire la suite...