• Les frères Sullivan dans GUERRE 1939 - 1945 freressullivan-150x150ussjuneau-150x150 dans PAGES D'HISTOIRE25iasullivanbrothers1-150x150thefightingsullivans1944-150x150javaiscinqfils-150x150

    Cinq frères 

    George Thomas Sullivan, né le 14 décembre 1914, Waterloo (Iowa USA) - Missing in action.

    Francis « Frank » Henry Sullivan, né le 18 février 1916, Waterloo (Iowa USA) - Missing in action.

    Joseph « Joe » Eugene Sullivan, né le 28 août 1918, Waterloo (Iowa USA) - Missing in action.

    Madison « Matt » Abel Sullivan, né le 08 novembre 1919, Waterloo (Iowa USA) - Missing in action.

    Albert « Al » Leo Sullivan, né le 08 juillet 1922, Waterloo (Iowa USA) - Missing in action.

     

    Les frères Sullivan s’engagent le 03 janvier 1942 à la condition expresse de servir ensemble. La marine avait une politique, celle de séparer des enfants de mêmes parents, mais cela n’était pas strictement appliqué.

    George et Franck avaient déjà servi dans la marine, pas les autres. Les cinq frères sont tous affectés sur le même navire de combat USS « Juneau ».

     

    Le 13 novembre 1942 au matin, lors la bataille de Guadalcanal, le « Juneau » est frappé par une torpille japonaise et obligé de se retirer.

    Plus tard dans la journée, alors qu’il quittait le secteur des îles Solomon, pour rejoindre la base Espiritu Santo avec d’autres vaisseaux de guerre américains, le Juneau est frappé de nouveau, cette fois par une torpille du sous-marin japonais I-26. La torpille frappe probablement le croiseur au niveau des soutes à munitions. Le navire explose et coule rapidement.

    Le capitaine Gilbert Hoover, capitaine du croiseur « Helena », et commandant des forces sur zone, est sceptique à l’idée qu’il puisse y avoir des suvivants au naufrage du « Juneau » et il est persuadé que ses navires seraient dangereusement exposés aux torpilles des sous-marins japonais en cas de recherches sur zone. Il ordonne donc à tous ses navires de poursuivre leur route vers Espiritu Santo. Le « Helena » envoie un message radio à un bombardier B 17 pour demander au quartier général d’envoyer des avions ou bateaux à la recherche d’éventuels survivants.

    Environ 100 personnes de l’équipage de Juneau avaient survécu et ont été abandonnées dans l’eau. L’équipage du bombardier B-17, peu disposé à désobéir aux ordres concernant le silence radio, n’a retransmis le message demandant des recherches à leur quartier général, que plusieurs heures plus tard, lors du retour de leur mission.

    Le rapport de l’équipage, sur l’emplacement éventuel de survivants, a été mis de côté avec d’autres papiers non classés et est passé inaperçu pendant plusieurs jours. Ce n’est que bien des jours plus tard que le personnel du quartier général a compris que la recherche n’avait pas été effectuée ; ils ont alors envoyé un avion dans le secteur supposé. Pendant ce temps, les survivants du « Juneau », pour la plupart blessés, étaient exposés aux éléments naturels, la faim, la soif, et surtout aux attaques répétées des requins.

    Huit jours après le naufrage, dix survivants ont été retrouvés par un avion de recherche et extraits de l’eau. Les survivants ont raconté que Franck, Joe et Matt étaient morts instantanément. Al s’était noyé le jour suivant et George avait survécu 4 ou 5 jours.

    La sécurité avait demandé à la marine de ne pas révéler la perte de l’USS Juneau et des autres navires, de manière à ne pas fournir d’indications à l’ennemi.

     

    Les lettres des frères Sullivan n’arrivèrent plus et les parents commencèrent à s’inquiéter.

    Ils seront informés de la mort de leurs fils le 12 janvier 1943. Ce matin là, le père, Thomas Sullivan, se préparait à aller au travail, lorsqu’il vit trois hommes en uniforme s’approcher de la porte d’entrée. « J’ai des nouvelles de vos fils » dit l’officier de marine. « Lequel ? » demanda Thomas. « Je suis désolé, répondit l’officier, les cinq ».

     

    L’histoire des cinq frères a été racontée dans un film tourné en 1944, intitulé « The Sullivans » et a inspiré, en partie, le film de 1998 « Il faut sauver le soldat Ryan ».

    Une loi a été instaurée dans la marine américaine, la « loi Sullivan ». Elle interdit formellement que des frères de sang soient embarqués sur le même bateau, de façon à ce qu’aucune famille ne puisse jamais revivre un tel drame. Cette loi a été votée fin 1942, peu de temps après la mort des cinq frères.

     

    Site (anglais) rendant hommage à ces soldats

  • One Response à “Les frères Sullivan”

    • Pierre Lison on 23 octobre 2010

      Nous avons été émus lors de notre visite du musée de Colleville ainsi que de l’histoire des frères Sullivan.
      Ce jour là, nous avons trouvé, sur un marché, le dvd du film racontant leur histoire.

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso