Restez à jour: Articles | Commentaires

  •  

    Le tremblement de terre de 1682 à Remiremont  dans EVENEMENTS AU TRAVERS DES SIECLES is880001-150x150

     

    Le 12 mai à deux heures du matin, on sentit à Paris et aux environs un léger tremblement de terre, qui dura tout au plus un quart d’heure ; mais on apprit qu’il avait été beaucoup plus violent en d’autres endroits, et particulièrement à Remiremont sur la Moselle, à quelques lieues de Plombières.

    Par une relation que l’académie en reçut, datée du 14 Juillet, on sut qu’il avait été si violent en cette ville, que les maisons avaient été renversées, en sorte que les habitants s’étaient retirés dans la campagne, où ils avaient demeuré pendant six semaines. Les secousses ne se faisaient sentir que la nuit, et jamais pendant le jour. Et elles étaient accompagnées d’un bruit à peu près semblable au tonnerre; il était si grand que lorsque la voûte de la grande église, qui est celle des Chanoinesses, tomba, on n’en entendit rien. On voyait des flammes sortir de terre, sans qu’il parût aucun trou, ni aucun autre issue, excepté dans un seul endroit, où on aperçût une ouverture en fente, dont on voulut inutilement mesurer la profondeur. Elle se boucha quelque temps après. Les flammes qui sortaient de la Terre, et qui étaient plus fréquentes dans les lieux plantés, comme les bois, ne brûlaient point ce qu’elles rencontraient; elles rendaient une odeur fort désagréable, mais qui n’avait rien de sulfureux.

    Ce tremblement de terre se fit sentir avec la même force à 5 ou 6 lieues aux environs de Remiremont, et particulièrement dans les fonds et dans les entre-deux des Montagnes qui sont proches de la ville. La relation ajoutait, que l’eau d’une fontaine proche la ville, en avait été troublée, et rendue semblable à de l’eau de savon, non seulement par sa couleur, mais encore par une qualité abstersive qui lui était restée. Bien plus, il se formait sur la superficie une écume qui se coagulait en une matière semblable à du savon, et qui se diluait aisément dans l’eau. La fontaine de Plombières, qui est assez proche de la ville, jetait dans ce temps-là beaucoup plus de fumées qu’à l’ordinaire.

    Transcription d’un texte paru dans « l’histoire de l’académie royale des sciences » – Publication 1733

    La nuit du 11 au 12 mai 1682, à deux heures et demie après minuit, on sentit dans toute la Lorraine, un des plus grands tremblements de terre, dont on eut mémoire jusqu’alors. Il se fit sentir principalement dans les montagnes de Vôge et en particulier dans la ville de Remiremont. Les secousses continuèrent pendant plusieurs jours.

    Transcription d’un article paru dans « la description de la Lorraine et du Barrois » – Publication 1778

     

    Tout porte à croire, grâce aux techniques actuelles, que le tremblement de terre de 1682,  fut de magnitude et d’intensité 8 à l’épicentre situé à Remiremont, provoquant panique et destruction de bâtiments. Une étude a été faite concernant ce tremblement de terre. La carte présentant les domaines d’intensité est d’ailleurs extraite du Site Sis France . Ce site a répertorié tous les écrits concernant ce séisme et les présente en documents originaux ou en transcriptions.

  • One Response à “Le tremblement de terre de 1682 à Remiremont”

    • bordet on 29 mai 2017

      en parcourant des textes anciens pour ma généalogie je suis tombée sur une ligne dans l’état civil de Damremont (52) ou le prètre signalait un tremblement de terre le 12 mai 1682

    Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso