Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 21 février 2009 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     

     

    En informatique, les Anglo-Saxons sont très forts sur la terminologie du  « ware ». Ils ont inventé le shareware, le software, le freeware, le hardware, etc….

    Et les Belges ? Ils sont très fiers de leurs trouvailles ….Ainsi, comment dit-on en belge :

    Un ensemble d’écrans de veille ? un dortware.

    Un logiciel anti-virus ? un mouchware .

    Un logiciel de classement ? un tirware .

    Un logiciel de copie ? un mirware.

    Un logiciel de réunion ? un tupperware.

    Un logiciel de nettoyage du disque dur ? une baignware .

    Un logiciel de préparation de discours ? un oratware .

    Un logiciel de vote électronique ? un isolware .

    Un logiciel filtrant de compression de données ? un entonware .

    Un logiciel pour documents en attente ? un purgatware .

    Un logiciel très compliqué ? un assomware .

    Un réseau local d’une entreprise ? un coulware .

    Un serveur réseau ? un abreuware .

    Une poubelle Windows ? un dépotware .

    Un W.C. dans une salle informatique ? un décrottware .

    Une erreur de logiciel ? un débware .

    Une soirée sur ordinateur ? un bonsware .

    Un haut-débit en électronique ? un pissware .

    Un logiciel qui vous ennuie ? un razware .

    Un service de sécurité ? une passware .

    Un dossier important ? un accessware .

    Un casier pour classer les logiciels ? un réserware .

    Le bureau du patron ? le reposeware .

    La salle pour se restaurer quand on a faim ? la mangeware .

    Le logiciel pour naviguer sur le Net ? la nageware .

    La salle des réunions du personnel ? le crachware .

    La petite salle des réclamations ? le gueulware .

    Le bureau du P.D.G. ? le perchware .

    Une salle informatique non climatisée ? une rôtissware .

    Un logiciel de demande d’augmentation de salaire ? un vatfaireware .

    Le travail journalier ? un deware  obligatware .

    L’ascenseur qui mène au premier étage ? le remontware .

    Une mauvaise affaire avec la secrétaire ? un débware .

    Une table de travail dans un bureau ? un bossware .

    La crèche pour accueillir les enfants ? le nichware.

    Un lieu où l’on détruit les logiciels ? Un  abattware.

    Un logiciel de précision ? Un ajustware.

    Une limite à ne pas dépasser ? Un buttware.

    Un coin pour les déchets informatiques ? Un dépottware.

    Un lieu où l’on règle les factures ? Un comptware.

    La pièce que l’on donne au facteur ? Un pourbware.

    Un lieu pour logiciels défectueux ? Un pourrissware.

    Une salle où l’on envoie des messages urgents ? Un pressware .

    Un coin informatique formidable ? Un venez-y-ware .

    Un logiciel pour rafraîchir ? Un arrozware .

    Un éclairage de secours ? Un bougeware .

    Un lieu où l’on discute du patron ? Un coulware.

    Une salle où l’on peut parler ? Un gueulware.

    Un endroit pour communiquer ? Un parlware.

    Un retour de courrier ? Un refoulware.

    Un lieu où l’on peut en griller « une » ? Un fummware.

    Un lieu où les affaires sont aplanies ? Un laminnware.

    Une abbaye informatisée ? Un mannware .

    Un logiciel pour ne rien oublier ? Une mêmeware .

    Un logiciel à regarder ? Un  faisware.

    Une salle de réunions où ça « chauffe » ? Une bouillware.

    Un logiciel de nettoyage ? Un égouttware.

    Un endroit pour se calmer ? Un boudware.

    Une « clé » pour se mettre d’accord ? Un accordware.

    Une urgence « informatique » ? Un viensvittware.

    Un engin pour sécher les imprimés rapidement ? Un étendware.

    Un modèle à conserver pour reproduction ? Un greffware.

    Un appareil pour projeter des données ? Un aspersware.

    Une machine qui dépose les données en grande quantité ? Un déverssware.

    Un logiciel pour balayer les virus ? Un houssware.

    Un instrument pour détruire les papiers inutiles ? Un hachware.

    Un logiciel pour nettoyer ? Un lavware .

    Un appareil pour trier efficacement ? Un démêllware.

    Un local pour l’affinage des logiciels ? Un hâlware.

    Un appui pour les bras sur les côtés d’un siège ? Un accotware.

    Un logiciel pour le couvre-feu ? Un éteignware.

    Un local où les idées se développent ? Un germware.

    Une salle où règne un grand désordre ? Un foutware.

    Un logiciel qui ne vous réussit pas ? Un plantware .

    Un local informatique surchauffé ? Un étouffware .

    Un logiciel pour la première expérience ? Un ébauchware.

    Un lieu où l’on conserve les logiciels ? Un réserware.

    Un logiciel alphabétique de données ? Un répertware.

    Un lieu où l’on rassemble les nouveautés ? Un  pondware.

    Un local à main d’œuvre non déclarée ? Un sabossaunware.

    Un logiciel qui se met à la faute ? Un dézesspware.

    Un local de contrôle des logiciels ? Un observattware .

    Une suspension volontaire de données informatiques ? Un morattware.

    Une salle où l’on tente des expériences ? Un laborattware.

    Une salle d’audience pour informations ? Un prettware.

    Un cap avancé en progiciels ? Un promonttware.

    Un lieu où l’on surveille les erreurs en permanence ? Un purgattware.

    Un accessoire placé au derrière du logiciel ? Un supposittware.

    Une suite logique de destinations ? Une trajectware.

    Une salle de dispatching des données ? Un girattware .

    Un travail à refaire ? Un trucareware.

    Un logiciel d’évacuation ? Un urinnware.

    Une salle où on se calme ? Un défoullware.

    Une salle de prises de décisions fermes ? Un tranchware.

    Un logiciel pour élaguer une copie ? Un ébranchware.

    Un nettoyeur de précision ? Un ébarbware.

    Une opération réussie ? Une victware.

    Une invitation à revenir ? Un aureware.

    Francis Ghinolfi

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso