Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 11 février 2009 - Par Au fil des mots et de l'histoire

    Une crise de coliques néphrétiques avait conduit Amédée CYNE dans le service des urgences de l’hôpital, où la responsable Aïcha FAIMAL l’avait accueilli. 

    Laure DONNANCE, Medhi CAMAN et HUR Jean, les trois spécialistes de service, avaient partiellement calmé les douleurs, avant de confier le patient aux docteurs Pat OLOGY  et Anne ATOMY. Après avoir reçu un calmant de l’infirmière TRANQUI Lise, suite à une intervention de la surveillante ADRENNE Aline, notre malade avait été placé sous perfusion. Il avait ensuite fait connaissance avec Anne ESTEYZY, avant de tomber dans les bras de Corinne ANIMAY et d’Eva NOUHY.

    Le reste de la semaine a été passé avec Chloé OLY, sur ordre des médecins Yves HAMIEU, Sam FAIDUBIEN et Sandy ABETTE. Dans la chambre voisine, les malades Arsène ICK et MALAD Yves  recevaient les soins des docteurs Maud DESTOMA et Anne AYVRISME .Tout à côté, dans le service des spécialistes Ella DUKRAN et NAIVRE Algy, deux malades particulières : Lara  CHITYK et Maud ALITAY, deux  sportives victimes de leur entraîneur Anne ABOLIZAN, en prison depuis quelques jours.

    Au numéro 38, la malade Ella LAGRIPP, hostile aux piqûres, gémissait toujours à l’arrivée  des infirmiers Sim PIKMAL et Yves YZMAL. Bonne nouvelle au 39, Emi PLEIGY est à moitié guéri.Dans la chambre 4O, les jeunes Edith SAFAYMAL et Ella DAYBOUTON sont suivies par les dermatologues Rose EOLE et Laure GELET. Tout à côté, une maîtresse d’école, Aimée SAYKOMMSA, rend visite au petit  CADAV Eric, maigre comme un clou, et questionne le docteur Gérard MANVUSSA.

    Tout près du local des infirmières, Anna-Lise DECEN et Laure AYHOMICYNE, et Eva MIEU discutent avec les docteurs  Gilles BISTOURI et Ella OPAYREY. Pour le retour à la maison, l’ambulance transportant Amédée a traversé la ville à toute vitesse; au volant, la jeune Ella DUCULO (ou parfois TANTANLASS Irène) qui devait conduire madame Cathy MINI le plus rapidement possible chez les gynécologues Jean BANLAIR et Jean  BAIKARTEY.

    Quinze jours plus tard, Amédée retourna à l’hôpital, où les chirurgiens Elie MINEY, Claire VOYANCE et Eva RECOUDRE procédèrent à l’ablation de nombreux lipomes. Ils ont été aidés, dans leur action, par le dermatologue d’origine asiatique, le professeur Lee PAUME, beau-frère du cardiologue AMBO Lee, originaire de Corée du Sud. Ils travaillent tous les deux dans le service du chirurgien ANA Tommy.

    Amédée a eu, en plus, des maux d’estomac, vite soignés par la spécialiste GASTRE Algy. Il se rendit, un peu plus tard, à la clinique toute proche, où le chirurgien-urologue, le docteur Pol HYPE, a procédé à l’ablation d’une tumeur dans la vessie. Les soins post-opératoires furent effectués par l’infirmier Yves OLKOU et la doctoresse Elma PAIZE.

    Amédée retourna à l’hôpital, cette fois, pour une crise de coliques hépatiques. Les douze malades souffrant du foie, comme lui, ont été pris en charge par le professeur EPIDE Emi. Une douleur dans la poitrine a permis à Amédée d’apprécier les qualités de la doctoresse CARDY Algy, fille du professeur TRACHEO Tommy. Dans les couloirs de l’hôpital, on raconte que les deux opérés par le chirurgien Sim THIERS sont morts ce matin; que rien ne va plus dans le service du docteur Lars HOUILLE; et que le médecin Charles ATAN a des ennuis avec plusieurs de ses patients. Dans la salle d’opérations, les chirurgiens INTRANZY Jean et Louis CHARKUTT s’affairent auprès de la malade Laure IFICE… D’ailleurs, tout l’hôpital se félicite de la guérison de la jeune Sylvie ANKOR, opérée «in extremis»  par le docteur Juste ATAN.       

    Depuis trois semaines, le pneumologue  Denis COTINE s’occupe des gros fumeurs, tandis que les diététiciens Théo REGIME et NUTRITT Yves  suivent de près trois malades: Larry PAILLE, Anne OREKSY et Modeste OMA.

    Plusieurs spécialistes sont fort appréciés; le cardiologue dévoué Alain COMALAUTRE, la diététicienne Maud AYRAYMAN, le neurologue AMBI Hans et la psychologue NAIVE Rose. Mais celui qui récupère le plus de suffrage, c’est le porteur de repas Hamid IPILL. A l’issue de l’opération, Amédée a quitté l’hôpital avec PHILO Sophie et Sandy SKUTEY. Depuis, une fois par semaine, il a droit à Anna-Lise DURINNE et à l’infirmière Daisy RABLE. Pendant le deuxième séjour, Amédée  avait retrouvé son ami Alfred HAMAL, le frère d’Yves HAMAL et cousin d’Edmond COPAIN; Alfred était soigné par des spécialistes des os et des articulations: les chirurgiens Luc SASSION, Laure DOZ et ARTT Rose.

    Tous les jours, il avait du mal à supporter les infirmières Inès STEYTIK et DIGITT Aline, mais s’entendait fort bien avec Minnie PILULE; et aussi avec Marthe IRIZAY, sur qui toutes les colères s’abattaient…

    Tous les matins, Anne OMALY venait voir si tout allait bien. Toutes les heures, le professeur LAXATT Yves venait surveiller le voisin de chambrée, atteint de constipation et suivi de près par le docteur Homère DALOR. Face à la chambre 40, le malade Juste AKOTEY était en observation : il avait abusé de PENNICI Line, sans autorisation. Dans la chambre 41, une patiente, Anne ODIN, était là pour une blessure sans gravité et une autre, atteinte de rhinite aiguë, était soignée par le docteur Line ALATION.

    Un peu plus loin, dans le service du docteur KLY Nick, se trouvent les bureaux du chirurgien APINDICEK  Tommy; grâce au médecin-chef GENNE Eric et à la doctoresse OSTEOPO  Rose, la Sécurité Sociale réalise des économies… Voilà ! Alfred et Amédée ont quitté le centre hospitalier ensemble, après avoir signé la feuille de sortie qu’ils ont remise à Félicité LAYTOUSS. 

                                                          

    Jérémy NICENCE et F. G.

     

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso