Restez à jour: Articles | Commentaires

  • 3 février 2009 - Par Au fil des mots et de l'histoire

     Le soldat inconnu de Saulcy sur Meurthe dans A NOS ANCIENS croixsoldatinconnudesaulcy3-150x150croixedmonddurand3-150x150 dans GUERRE 1914 - 1918

    La nécropole de Saulcy-sur-Meurthe a été créée en en 1921 et regroupe les corps exhumés des cimetières de guerre du Col du Bonhomme, du Col de la Schlucht, de Gérardmer, Mandray, Le Valtin et la Croix-aux-Mines. Elle est constituée de 1406 tombes (dont 582 soldats inconnus) et d’un ossuaire au milieu des sapins. L’inconnu y repose sous la tombe N° 1405. 

    Pour seul signe d’identité, il a été  trouvé sur lui une alliance gravée. A l’intérieur, on peut y lire : LC ED 7-2-14

    Monsieur Alain Girod de Saint-Memmie (51), correspondant de la Marne pour le livre d’or informatique des Morts pour la France entreprend en 2001 des recherches pour retrouver l’identité de ce soldat inconnu. Il est persuadé que les lettres et la date gravées à l’intérieur de l’alliance correspondent à des initiales et à une date de mariage. 

    En mars 2001, il lance un appel sur Internet auprès d’un site de généalogie. Sans résultat. 

    Les informations concernant le soldat : Le soldat inconnu est de nationalité française et serait sans doute décédé au début de la guerre 1914-18. La bataille des Vosges, dans ce secteur, ne dura essentiellement qu’en 1914.

    Les militaires inhumés dans cette nécropole appartenaient aux régiments suivants : R.I : 21 – 22 – 23 - 30  – 33 – 52 – 53 – 75 – 97 – 99 – 109 – 129 – 133 – 134 – 139 – 140 -149 – 152 – 158 – 159 – 215 – 221 – 229 – 233 – 253 – 256 – 281 – 289 – 299 – 334 – 343 – 349 – R.I.T : 43 – 51 – 115 – R.A.C : 48 – 54 – B.C.A : 5 – 7 – 11 – 12 – 13 – 14 – 22 28 – 30 – 31 – 41 – 53 – 62 – R.A.M : 1 – Génie : 4. 

    En janvier 2004, n’ayant toujours pas plus de pistes, il lance un second appel sur Internet, toujours auprès d’un site de généalogie. Son appel est relayé en février, la réaction en chaîne était déclenchée. Des généalogistes amateurs de la France entière se regroupent. Un groupe de discussion est créé sur internet et Franck David-Henriet de Saint-Dié va devenir le coordinateur de toute une équipe pour résoudre cette énigme. Le site Mémoire des hommes du ministère de la défense apparaît comme un bon moyen d’investigation. 

    En février 2004, découverte sur le site Mémoire des hommes de la fiche de la fiche du soldat Emile DURIEUX qui obtient une probabilité de 10/10. 

    En avril 2004, le relevé de la Nécropole Nationale de Saulcy-sur-Meurthe est mis en ligne sur le site MémorialGenWeb pour pouvoir effectuer des recoupements.

    En juin 2004, mise en ligne par le ministère de la défense du site Sépultures de guerre . Les recherches continuent. Pendant ce temps, des bénévoles vérifient auprès des mairies s’il existe un acte de mariage enregistré début 1914 et dont les initiales des conjoints sont LC et ED.

    En septembre 2004, des informations sont communiquées par la Direction Régionale des Anciens Combattants de Metz : le premier lieu d’inhumation du soldat inconnu était Domptail et la date du transfert à la nécropole est le 31/03/1947. 

    Un rapide coup d’oeil dans la base des recherches donne une bonne probabilité à la fiche du soldat DURAND Joseph Nicolas Edmond décédé à Domptail même le 25 août 1914.

    Mais impossible d’en savoir plus sur le soldat DURAND car les archives de la commune de Ban-sur-Meurthe-Clefcy ont été détruites par faits de guerre pour cette période. 

    En octobre 2004, une piste mène vers des soldats de la 2° guerre mondiale : il y aurait apparemment eu des exhumations de corps dans les années 1945-47 suite à l’exécution d’une vingtaine de soldats français le 20 juin 1940. Cette piste est vite abandonnée car la Direction Régionale des Anciens Combattants de Metz confime que l’inconnu de la tombe N°1405 reposant à la Nécropole Nationale de Saulcy est bien un combattant de la Grande Guerre. 

    En avril 2005, nouveaux renseignements de la Direction Départementale des Anciens Combattants de metz : les inconnus des tombes n° 1404 et 1405 ont été découverts par hasard au lieu dit « Fontaine-Saint-Quirie » à Domptail en creusant une rigole d’amenée d’eau le 21 Mars 1947. Les corps ont été exhumés par les soins de la municipalité et réinhumés dans la Nécropole Nationale de Saulcy-sur-Meurthe le 31 mars 1947. Le Chef de Secteur Militaire de Saint-Dié présumait à cette époque que ces militaires étaient décédés en 1944.

    En mai 2005, des recherches sont faites aux Archives Départementales à Epinal sur un éventuel article paru dans le journal « La Liberté de l’Est » et au siège du journal « L’Est Républicain » à Nancy. Aucune trace d’article concernant l’exhumation des deux soldats en 1947. Le lieu-dit de la découverte des deux corps serait plus probablement « Fontaine Saint-Quirin » et non « Quirié ». Constitution d’un fichier visant à recenser le maximum de soldats décédés à Domptail. 

    En juin 2005, contact avec la gendarmerie : P.V d’exhumation introuvable – ne se trouve ni à Rambervillers, ni à Epinal, ni même aux archives nationales de la gendarmerie à Le Blanc (Indre). Localisation exacte de la Fontaine Saint-Quirin grâce à un ancien plan du cadastre découvert aux A.D Epinal : La fontaine Saint-Quirin n’était pas qu’un simple point d’eau mais un ensemble de prés ou champs situés à l’est du village ; en fait dans le carré « Bois de la Chambre », « les Aviaux » , « Bois du Charbonnier » et « Devant la Chambre » et ce, à gauche de la route Domptail – Baccarat (D47), à environ 1100 mètres du village. 

    25 août 2005, un hommage est rendu à l’Inconnu de Saulcy.En effet, dans l’hypothèse de la première guerre mondiale qui reste la piste prioritaire, il a toutes les chances d’être tombé le 25/08/1914. 

    En septembre 2005, la Générale des Eaux est contactée, les deux corps ayant été découverts lors du creusement d’une rigole d’amenée d’eau. Réponse négative ; pas d’archives sur ce sujet. Un bilan concernant l’étude des soldats décédés à Domptail est prêt.

    Octobre 2005, la Direction Inter-régionale des Anciens Combattants communique enfin les comptes-rendus d’exhumation. Le site Chtimiste s’associe aux recherches.

    Novembre 2005, la carte de France des communes est lancée sur Internet pour retrouver grâce à de nombreux bénévoles le mariage de l’Inconnu.

    02/12/2005 : Coup de théâtre. L’acte de mariage du soldat Edmond DURAND est retrouvé. Il a épousé le 07 février 1914 Lucie CUNY à Clefcy (88). Toutes les données correspondent à l’énigme.

    De décembre 2005 à avril 2006, élaboration d’un dossier relatant les recherches afin de le remettre aux autorités.

    11/11/2006 : Le rapport sur « les explications de l’enquête et ses conclusions » est remis au Bureau de la Direction de la Mémoire, Patrimoine et Archives.

    11/12/2006 : Le Ministère de la Défense répond que la reconnaissance de l’identité du soldat inhumé dans la tombe n° 1405 de la nécropole nationale de Saulcy-sur-Meurthe peut être envisagée sans doute possible. Le nécessaire va donc être fait pour que l’identité du soldat Edmond Durand soit rétablie sur la plaque mortuaire de la nécropole ainsi que sur le registre des sépultures et sur le site « Sépultures de guerre ».

    Juillet 2007 : Une plaque au nom d’Edmond DURAND est apposée sur la croix de la tombe N°1405.

    25/08/2007 : En ce jour anniversaire de la mort du soldat Edmond DURAND, un hommage lui a été rendu. 

    La petite nièce du soldat rencontre pour la première fois l’équipe qui a œuvré pendant plus de 4 ans pour donner un nom au soldat inconnu de la tombe n° 1405.

  • Laisser un commentaire


18 jule Blog Kasel-Golzig b... |
18 jule Blog Leoben in Karn... |
18 jule Blog Schweich by acao |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 21 jule Blog Hartberg Umgeb...
| 21 jule Blog Desaulniers by...
| 21 jule Blog Bad Laer by caso